Que ce soit pour des vacances ou une simple promenade dans un parc éloigné, il est toujours préférable d’attacher son animal de compagnie. On trouve sur le net ou dans les magasins spécialisés des dispositifs pour attacher son animal. Cela va du filet ou de la grille à placer entre le coffre et les passagers (pour les véhicules de type break uniquement), en passant par un harnais de sécurité, une assise spéciale, une cage de voyage, etc.

Il n’existe pas de règle explicite à ce sujet. Tout au mieux, on vous demande de rester maître de votre véhicule en toutes circonstances (art. 8.3). Si le Pinscher nain se promène dans vos pédales ou vous lèches le visage pendant que vous conduisez, cela peut porter préjudice à votre conduite. En cas d’accident, vous serez tenu comme responsable.

Aussi, n’importe quel animal libre représente un projectile potentiel en cas de collision. C’est tout simplement de la physique et on appelle ça l’énergie cinétique. Une voiture qui se déplace dégage cette énergie. Plus la vitesse augmente, plus cette énergie est grande. Chaque passager a également sa propre énergie. En cas d’obstacle frontale, toute l’énergie de la voiture est transmise dans l’obstacle. Reste que l’énergie des passagers va continuer à agir. Sans ceinture de sécurité, ils vont être catapultés vers l’avant jusqu’à l’épuisement de l’énergie cinétique. Il en va de même pour le petit chat ou le gros chien laissé libre dans l’habitacle. Cela peut avoir de grave conséquence sur l’animal mais aussi sur les autres occupants.