La batterie est un réservoir d’électrons. C’est une sorte de grosse pile électrique: elle émet du courant. Seule différence c’est qu’une pile se vide alors que la batterie se recharge grâce à l’alternateur. Dans la batterie, on retrouve un liquide, appelé électrolyte, composé de ⅔ d’eau distillée (ou déminéralisée) et d’⅓ d’acide sulfurique. Au contact de plusieurs plaques de plomb, une réaction chimique se fait. Cette énergie chimique crée de l’énergie électrique en alimentant les accessoires électriques du véhicule (démarrage, phares, radio, essuie-glace…). C’est ce qu’on appelle la décharge. À l’inverse, la batterie accumule le courant de l’alternateur quand le moteur tourne. La tension de recharge se situe entre 1,8 V et 14 V. C’est ce qu’on appelle la charge. Une fois le moteur coupé, l’alternateur ne tourne plus et la batterie pompe sur ses réserves. Si vous avez stationné votre voiture en oubliant d’éteindre vos phares, ils resteront allumés jusqu’à épuisement de la batterie.

❖ Tension et intensité

La tension d’une batterie est exprimée en volts (V). Une batterie ordinaire de voiture fait 12 volts tandis que celle d’un camion fait 24 volts. L’intensité est exprimée en ampères (A). Ma batterie fait 560 A alors qu’un fusible ne fait que 5 ou 10 A. Pour comprendre ces deux notions, on fait souvent l’analogie avec l’eau. Un robinet placé très haut par rapport à l’évier va donner une tension forte par rapport à un robinet proche de l’évier. Même chose pour un élastique. La tension est faible quand il n’est pas étiré et elle augmente en l’étirant. L’intensité c’est le débit de l’eau. En ouvrant doucement le robinet, un filet d’eau s’écoule. À contrario, en ouvrant la vanne à fond, est plus important. L’intensité, c’est la puissance de démarrage. Ce qu’il faut retenir c’est que cette valeur d’intensité doit correspondre à votre environnement. Si vous avez un moteur diesel, que vous habitez en montagne et que vous n’utilisez pas souvent votre voiture, il faudra une grande valeur de puissance de démarrage. Rien que pour lancer le démarreur, il faut environ 280 A pour une batterie en bon état et dans des conditions normales.

❖ Mieux comprendre le principe

Je ne suis pas expert en batterie. Il existe des sites qui expliquent ça beaucoup mieux que moi.

❖ Le courant continu et alternatif

Les anciennes voitures possédaient des batteries 6 V. À l’époque, la partie électrique et électronique n’était pas aussi développée qu’aujourd’hui. Actuellement, chaque cellule fournit un courant alternatif de 2 V. En réalité, ce n’est pas tout à fait exact. Depuis quelques années, on a amélioré les matériaux des cellules présentes dans la batterie et elles produisent à vide, une tension d’environ 2,3 V. Et 2,3 x 6 = 13,8. L’alternateur produit un courant alternatif (d’où son nom). La prise domestique est nettement plus puissante puisqu’elle fournit du courant alternatif de 230 V.

Le courant alternatif monte et descend en formant des ondes. Il se retrouve dans les prises de courant domestiques de 230 V et l’alternateur. Le courant continu maintien un courant constant. Il se stocke facilement comme les piles ou la batterie. Il sert à alimenter des accessoires peu gourmands. On peut mesurer cette tension grâce à un multimètre. On met le branchement rouge (+) sur la cathode et le branchement noir sur l’anode (-).

❖ Durée de vie

Une batterie de bonne qualité tient environ 5 ans mais tout va dépendre de son utilisation, des conditions météorologiques, de l’emplacement où se trouve la voiture quand elle ne roule pas, etc. Une batterie qui ne veut pas démarrer ne veut pas dire qu’elle est automatiquement à jeter. Elle peut être à plat et il suffit alors de la recharger grâce à un booster de batterie ou à l’intervention d’une bonne âme via les pinces crocodile. Il est possible de connaître l’état de sa batterie en demandant à son garagiste.

❖ Entretien

Les anciennes batteries comportaient 6 bouchons pour faire l’appoint d’eau déminéralisée. Actuellement, il existe des batteries au gel (Dryfit) mais la plupart sont des batteries scellées (AGM) où il n’y plus d’entretien à faire. En revanche, une batterie se décharge si elle n’est pas régulièrement sollicitée. La décharge est de l’ordre de 1 à 15 % par mois. Cela va dépendre de la qualité de la batterie, de la température de stockage (la chaleur et le froid sont des ennemis) et de l’humidité. Ceux qui n’utilisent pas leur véhicule pendant plus d’un mois peuvent retirer la cosse négative sans problème. Si le délai est plus long, on peut la garder au meilleur de sa forme grâce à un chargeur intelligent et dont la regénération se fait en douceur.

Si les bornes s’oxydent ou présentent des traces de sulfatation, il faut les nettoyer avec une brosse métallique ou du papier émeri (papier de verre fin). On peut appliquer sur les cosses de la graisse ou de la vaseline neutre.

❖ Les informations sur la batterie

Sur une batterie ordinaire, on trouve trois informations. Le premier nombre correspond au voltage ou la tension nominale  (12 V sur une voiture et 24 V sur les camions). Le second nombre est l’ampérage/heure; c’est-à-dire la capacité de la batterie à conserver la charge dans le temps. C’est la quantité d’énergie que peut restituer la batterie correctement chargée dans les conditions normales (20°C) pendant 20 heures. Une batterie de 100 Ah peut fournir un courant de 5 ampères pendant 20 heures. Sur la photo illustrée ci-dessous, elle fournit à peine 3 ampères. Cette valeur diminue avec l’âge de la batterie. Enfin, l’ampérage; c’est-à-dire la puissance de démarrage (320 A). Cette information est importante car il faut environ 280 A pour faire démarrer une citadine. Une batterie de plus forte puissance est nécessaire sur un véhicule diesel ou dans une région froide.

batterie
batterie, informations

La plupart du temps, on retrouve la batterie proche du moteur. Elle peut se trouver à des endroits fort différents en fonction des marques. Par exemple, sur certains modèles Porsche, elle est planquée verticalement dans le coffre (à l’avant donc).