Dans l’article 55.4 on peut lire que les cavaliers qui empruntent la chaussée peuvent circuler à deux de front. Tout d’abord, il faut reconnaître que les cavaliers ne sont pas légion surtout dans les agglomérations. Cela dit, je ne comprends pas pourquoi ils peuvent se permettre de circuler à deux de front. C’est certainement très plaisant pour les cavaliers mais quid du reste de la circulation ?

En plus d’occuper de la place, beaucoup de place, ces canassons sont imprévisibles. Il faut donc veiller à prévoir un espace de sécurité en cas de croisement ou de dépassement pour ne pas les effrayer. Comparativement aux cyclistes, l’occupation de l’espace est clairement plus importante. De plus, leur cadence est lente en raison du recouvrement peu inadapté. [Le trot est toutefois autorisé en agglomération.]