Dès le mois de novembre, il est bon de penser à changer ses pneus été pour des pneus hiver. Pour assurer le changement sans prise de tête, le mieux est de léguer cette tâche à un revendeur de pneumatiques ou un centre auto. Je vais parler d’Auto5 parce qu’ils sont installés un peu partout, ils ont une offre plutôt large et un bon service en général. Les tarifs sont plus élevés que dans les garages, mais vous avez une garantie sur le travail effectué grâce aux factures. À chacun de faire ses choix. Pour le changement de 4 pneumatiques, ça prend environ 40 minutes. Les enseignes auto prévoient toujours une marge de battement. Le changement est fait en une heure.

Avant toute démarche, il est important de connaître les dimensions de vos pneus. Tout est expliqué dans l’article « Les inscriptions sur un pneu ». Pour ma part, j’ai des roues d’un diamètre de 15 pouces et de 18,5 cm de large. Ensuite, à vous de choisir la rubrique des pneus hiver sur le site d’Auto5. Dans le moteur de recherche, vous indiquez les données. Ensuite, on vous propose différents pneus avec leurs caractéristiques et leur prix. Ce n’est pas indispensable de choisir une marque de renommée (Michelin, Uniroyal, Goodyear, Continental,  Pirelli) dans la mesure où la neige est peu présente ces dernières années et les hivers sont de plus en plus doux. Consultez l’étiquette obligatoire pour vous faire un avis sur la résistance au roulement (économie de carburant), le freinage sur sol mouillé et le bruit de roulement.

En dessous de 7 °C, les pneus hiver commencent à faire leur effet. Ils améliorent la tenue de route et offrent une meilleure adhérence. Le freinage est plus efficace, ce qui limite la distance d’arrêt par rapport à des pneus traditionnels. Ils sont très bons également sur sol mouillé, en présence de boue et des premières neiges (snow + mud). Ils sont moins performants sur le verglas ou la neige tassée. Pour ça, il existe d’autres pneumatiques (estampillés ICE) qui accrochent davantage. Pour les quelques jours de gel en Belgique, je ne pense pas que ça vaut la peine d’investir. Par contre, si vous avez un projet de voyage pour le Canada, là il faudra carrément miser sur des pneus à clous.

❖ Tarifs des pneus hiver

Ne vous jetez pas sur le premier venu. Un collègue ou un ami vous guidera certainement chez un marchand qui fait des bons prix, mais si vous n’y connaissez rien, ils vous diront tous que c’est de la très bonne qualité à un prix exceptionnel. Informez-vous et comparez avant de vous décider ! Sur le site d’Auto5, le prix affiché est celui d’un seul pneu. Dans mon exemple, pour des roues 15 pouces, les prix avoisinent les 55 euros, à multiplier par 4. Il faut encore ajouter la main-d’œuvre. Elle comprend le démontage des pneus été, le montage des pneus hiver sur les jantes, l’équilibrage et la repose des 4 pneumatiques. Dans la simulation en ligne, la main-d’œuvre coûte environ 70 euros.

55 € X 4 + 70 € = 290 euros.

Dans le premier cas de figure ci-dessus, vous retournez avec vos 4 pneus été. N’oubliez pas de les marquer (avant gauche, arrière droit…). À vous de trouver un endroit pour les stocker. Si vous n’avez pas la place, le vendeur peut vous proposer une location annuelle. Elle varie entre 50 et 60 euros. Dès que les températures remontent, vous retournez avec vos pneus été pour faire le changement. Pour ceux qui envisagent de garder leur voiture sur le long terme, il est intéressant de monter les pneus sur des jantes¹. Avec des jantes, plus besoin de déjanter ou d’équilibrer la roue… du moins si on respecte l’ordre de placement. Il suffit de faire le changement soi-même en temps voulu. Cela demande un peu de matériel et de l’huile de coude.

Les pneus ont une durée de vie assez courte. Généralement, on les change tous les 40 000 km ou tous les 5 ans même s’ils ne sont pas usés. Avec le temps, la gomme sèche et perd en adhérence. L’année de fabrication est indiquée sur le flanc du pneu. Si on vous vend un pneu neuf, sorti d’usine il y a deux ans, c’est qu’il y a anguille sous roche.


¹ Attention aux pneus équipés d’une sonde pour détecter la pression. Ces jantes sont beaucoup plus chères.

❖ Neufs ou d’occasion ?

Certains spécialistes du pneu vous vendent des gommes neuves, mais aussi des pneus d’occasion. Ils sont moins chers à l’achat et c’est une façon de recycler des pneus usagers. Cela permet par exemple d’acheter des pneus d’une marque reconnue alors qu’on pourrait avoir des pneus neufs d’une marque exotique. Évidemment, il est indispensable de contrôler l’état général des pneus. C’est bien là que se trouve le problème. Visuellement, il est difficile de savoir si un pneu est en bon état sans l’avoir testé sur son véhicule. Avoir une confiance aveugle vis-à-vis d’un vendeur n’est pas une bonne idée. Aussi, le conducteur précédent a sa propre conduite et l’usure des pneus n’est sans doute pas la même que la vôtre même si le phénomène s’atténue avec le temps. Pour toutes ces raisons, beaucoup de gens préfèrent acheter des pneus neufs même si c’est in fine un peu plus cher. En cas de défaillance, on ne pourra pas remettre la faute sur la qualité du pneu.

Les pneus d’occasion sont souvent issus des véhicules de leasing. Si la vente se fait par un particulier, il est intéressant de vérifier la date de fabrication. Si le pneu semble correct, il peut avoir séjourné plusieurs années dans un garage et ce n’est vraiment pas le bon plan. Un pneu hiver se tient 4 voire 5 mois dans l’année. En faisant 1 000 km par mois, ça fait 4 000 km par an ou 20 000 km au bout de 5 ans. Si le pneu a 20 000 km, il lui reste tout juste 20 000 km à rouler. Par précaution, je préfère installer des pneus neufs et les user à moitié plutôt que de prolonger la vie de pneus d’occasion et les user jusqu’à la corde.

Pneus neufs — La gomme d’un pneu neuf est glissante sur les premières centaines de kilomètres. Il vaut mieux être extrêmement prudent et permettre au pneu de se roder.

❖ Deux pneus hiver à l’avant

Dans un souci d’économie, on vous conseillera peut-être de n’acheter que deux pneus hiver et de les installer à l’avant, du moins si c’est une traction. Pourquoi l’avant ? Car ce sont les plus importants. Ils tirent le véhicule, supportent le transfert de masse et l’usure occasionnée par la rotation des roues. C’est loin d’être une bonne idée, car l’installation de deux types de pneus peut créer un déséquilibre au niveau de l’adhérence. La différence du comportement routier à l’avant et à l’arrière risque d’entraîner des dérapages dans les virages et lors des freinages.

❖ Assister au montage

Avant d’accepter l’offre, demandez si vous pouvez assister au changement des pneus. C’est toujours très intéressant de voir comment ça fonctionne. Si c’est un garage de proximité, ça sera possible, du moins si vous n’êtes pas dans la période de rush.

Lever un côté de la voiture pour déboulonner les deux roues latérales. Taper un coup de pied vers le haut si ça ne sort pas. On retire le bouchon de la valve puis on démonte l’obus et le pneu se vide d’air. Le démonte-pneu déboîte la gomme de sa rigole. On le fait à deux endroits sur un même côté et idem en retournant le pneu. On enlève le plomb d’équilibrage avec une pince ad hoc. Mettre le pneu décollé sur la partie du dessus de la machine et sortir le pneu à l’extérieur de la jante. Faire de même pour l’autre côté. Le pneu été est retiré. Ne pas oublier de marquer la position quand il va falloir les remettre.

Pour l’installation des pneus hiver, c’est le même principe, mais en sens inverse. Pour faciliter l’insertion du pneu sur la jante, on graisse tout le pourtour de la gomme (et pas la jante). Insérer le pneu hiver grâce au démonte-pneu. Gonfler à la bonne pression (2,4 bar). Mettre sur l’équilibreuse. Dans mon cas, il manquait 10 g sur une roue et 30 g sur l’autre. Pour des jantes en alu, le plomb se met à l’intérieur de la jante. Sur des jantes plates, le plomb peut se mettre sur le côté visible de la jante. Revérifier l’équilibrage. Remonter les pneus en vissant en ligne (haut, bas, gauche, droite). Rabaisser la voiture et le tour est joué.

levage voiture
levage de la voiture
dégonflage des pneus
dégonflage des pneus
démontage du pneu
le pneu est décollé de la jante (attention au capteur de pression)
pneu déchaussé
le pneu est retiré de la jante
graissage du nouveau pneu
graissage du nouveau pneu
nouveau pneu monté sur la jante
nouveau pneu monté sur la jante
équilibreuse
équilibreuse
pose d'un plomb d'équilibrage
pose d’un plomb d’équilibrage à midi

Il n’est pas nécessaire de faire la géométrie sur des petits modèles. En principe, la géométrie se fait après un accident, suite à un grand coup de bordure, du carrossage positif sur les BMW, une usure irrégulière (l’extérieur est plus usé que l’intérieur), lorsque le volant vire d’un côté sans qu’on le touche ou encore lorsqu’on remplace des pièces de direction ou de suspension.

Pour le coup, cela m’a coûté 240 euros pour les 4 pneus, la main-d’œuvre et l’équilibrage. Le changement hiver → été se fait généralement début avril. L’hiver est passé, les jours de pluie également ainsi que les giboulées de mars. Pour le changement, chez Auto5 c’est environ 17 euros le pneu, ce qui revient à un peu moins de 70 euros. Il est possible de faire installer des jantes en tôle ou en acier, mais c’est de nouveau un investissement. C’est utile si on souhaite garder son véhicule sur le long terme. On peut alors faire le changement des pneus soi-même et économiser chaque année 140 euros. Il faut alors un peu d’huile de coude pour déboulonner et reboulonner les 4 roues surtout que le quidam n’est pas équipé d’un compresseur et d’un cric hydraulique. Dans ce cas, pas besoin d’équilibrer à  chaque fois ses roues puisqu’elles le sont déjà. Il faut juste bien penser à mettre les roues dans le bon ordre (les marquer AVANT des les retirer).