L’article 17 énonce les différentes interdictions de dépasser. Une des premières interdictions concerne le passage à niveau. Si ce dernier est protégé, c’est-à-dire équipé de barrières ou de feux lumineux de circulations, il est autorisé de dépasser. Pourtant, les passages à niveau non protégés sont assez rares. Autrement dit, on autorise les conducteurs à dépasser que ce soit un vélo, une moto, une voiture. Or, il me semble qu’on devrait plutôt interdire le dépassement tout simplement.

Plusieurs raisons à ça. L’établissement des rails viennent croiser la chaussée. Il y a souvent du dénivelé et la route est chaotique. Rien que pour le bon usage de son véhicule, il est préférable d’y aller molo. Ensuite, l’article 20.2 note que l’usager doit s’approcher d’un tel lieu en redoublant de prudence. Et c’est la base d’une conduite préventive. Même si le feu lunaire est blanc et le passage ouvert, ce n’est pas exagéré d’être attentif à ce qui se passe sur les rails. Alors oui, le feu l’autorise de franchir le passage mais le risque zéro n’existe pas et on n’est pas à l’abri d’un couac technique. Les efforts à faire sont tellement négligeables par rapport au risque potentiel, qu’il en vaut la peine. Tout comme le fait un marcheur devant un feu piéton au vert, il regarde des deux côtés pour s’assurer qu’il est en sécurité en traversant. Enfin, la sirène peut retentir à tout moment. Il y a lieu d’être vigilent. Il me parait dangereux d’entreprendre un dépassement avant que le véhicule qui nous précède n’ait pas encore entrepris le croisement du passage à niveau.