L’info vient de SudInfo (SudPresse): en 2019 seulement 6% des amendes routières liées à une plaque CD étaient réglées. En 2020, le pourcentage est à 20%. La majorité des PV concerne la vitesse. C’est inquiétant de savoir que des personnages issus des classes aisées sont ceux qui sont le moins inquiétés par l’État belge. Il n’y a pas si longtemps, notre ministre de la Justice souhaitait la tolérance zéro pour les PV liés à la vitesse. Visiblement, cela ne concerne que les petites gens. En cas de non-payement, le système est automatisé. Un rappel est envoyé puis c’est la proposition de transaction avec une première majoration, puis une seconde. Enfin, un huissier reprend la main avec éventuellement la saisie de bien, la saisie sur salaire ou le décompte sur les impôts. Ca ne rigole pas au fisc. En revanche, pour les diplomates, rien de tout cela. Les services diplomatiques belges se contentent d’envoyer des rappels aux ambassades pour les amendes impayées mais ça s’arrête là. Quel beau message de justice !

J’irai même plus loin en disant qu’ils ne sont pas non plus inquiétés par les sanctions administratives communales, notamment les infractions liées à l’arrêt et au stationnement.  Le format de plaque commençant par « CD » n’est pas reconnu par le logiciel de verbalisation. Les communes restent impuissantes puisque la logistique n’est pas en mesure d’identifier les auteurs de ces plaques particulières. Ces gens sont donc pratiquement intouchables. Et cela fait des années que ça dure !

À noter que seul le Roi et « intouchable » dans le sens où ce sont ses ministres qui sont responsables. Fin novembre 2021, la princesse Astrid a été flashée à 120 (vitesse corrigée à 112) et écopera d’une perception immédiate, à moins qu’elle ne conteste. Il n’est pas rare que les personnalités du pays se fassent conduire mais je doute qu’elle renvoie la note à son chauffeur. Toujours dans la famille royale, on se rappelle du prince Laurent et de ses nombreux excès de vitesse. En 2011, le Parquet lui avait même imposé un retrait du permis de conduire pour deux semaines pour avoir roulé à 82 km/h au lieu de 50 dans le tunnel Vleurgat.