Autrefois, on disait qu’un enfant pouvait s’installer à l’avant avec une ceinture de sécurité dès l’âge de 12 ans. La ceinture de sécurité est idéale pour les adultes mais pas pour les plus jeunes. Plus petits et plus fragiles, d’autres équipements sont plus adaptés à leur morphologie. Désormais, l’âge n’intervient plus. La règle est simple: les enfants de moins d’1,35 m doivent prendre place dans un siège pour enfant (aussi appelé dispositif de retenue pour enfant) homologué et adapté à leur poids et leur taille. Au-delà, il n’est plus obligatoire d’utiliser un siège enfant mais les associations conseillent d’utiliser le rehausseur jusqu’à 1,50 m pour autant que l’enfant ne dépasse pas 36 kg.

Cinq groupes de sièges pour enfants

Il existe 5 catégories de DRE. Tous doivent être homologués R44/03, R44/04 ou R129. Pour plus de renseignement, le mieux est de prendre contact avec un revendeur et de lire le mode d’emploi.

  1. Groupe 0: max. 10 kg, couché pour protéger le cou
  2. Groupe 0+: max. 13 kg, petit siège
  3. Groupe 1: 9 à 18 kg, siège avec dossier, 5 sangles et 5 points de fixation
  4. Groupe 2: 15 à 25 kg, coussin rehausseur (avec ou sans dossier) fixé à l’aide de la ceinture de sécurité 3 points d’ancrage
  5. Groupe 3: 22 à 36 kg, coussin rehausseur (avec ou sans dossier)

Il existe des sièges valables pour plusieurs groupes de poids. Par exemple de la naissance jusqu’à 18 kg. Les bébés n’y sont pas assez bien maintenus et ces sièges sont vite inconfortables pour les plus grands. L’idéal est d’avoir un siège adapté à chaque étape de l’évolution de l’enfant. Les sièges pour bébés (groupe 0 et groupe 0+) doivent être installés dos à la route et de préférence à l’arrière. À cet âge, la tête du bébé est lourde et ses muscles du coup ne sont pas suffisamment formés pour soutenir le haut du corps en cas de choc. Les autres groupes font face à la route. Les groupes 2 et 3 utilisent la ceinture de sécurité directement sur l’enfant. Dans le cas du coussin rehausseur, il permet de surélevé l’enfant pour que la ceinture passe bien sur l’épaule et non près de son cou.

Bien évidemment, tout ce matériel a un coût pour une utilisation assez courte. L’idéal est d’avoir deux enfants de quelques années d’écart pour que le dernier puisse profiter du siège de son aîné. Autre solution, demandez dans la famille de racheter le siège d’autres parents. Ce sont des personnes de confiance et ils vous diront si les sièges sont toujours utilisables et s’ils n’ont pas subis un choc violent qui pourrait les endommager comme c’est le cas pour des sièges achetés d’occasion ailleurs.

Mise à jour: la nouvelle norme I-size (UN-ECER129) prend désormais en compte la taille et non plus le poids.

Mauvaises utilisations

Selon Vias, 75 % des dispositifs de retenue pour enfants sont mal utilisés. Cela concerne la mauvaise orientation du siège, l’oubli de désactivation de l’airbag quand le siège bébé est placé dos à la route sur le siège passager avant, la ceinture est torsadée, pas assez tendue (oubliez la doudoune !) ou passe sous le bras de l’enfant ou dans son dos, etc. Une ceinture bien tendue permet d’annuler le jeu (espace libre) entre la ceinture et la personne, et de diminuer la déformation élastique de la ceinture sous l’effet des efforts de choc. Le prétensionneur (ou rétracteur) tend la ceinture lors d’un choc frontal.

On trouve également des comportements complètement irresponsables et insensés. Un enfant lâché dans l’habitacle, même assis sur les genoux de papi, est un véritable projectile en cas de crash. À 50 km/h, son poids est multiplié par 30 ! Un mouflet de 15 kg représente une masse de 500 kg. Impossible de l’arrêter à moins de s’appeler Superman. Pire encore, certains placent le petit sur les genoux de l’adulte, derrière la même ceinture de sécurité. En cas de choc violent, l’enfant est broyé entre la ceinture et le poids de l’adulte.

Enfant sur les genoux

Pour faciliter l’usage du DRE, expliquez à votre enfant pourquoi il faut s’attacher. Cela ne doit pas être par peur du policier mais pour sa sécurité. Ainsi, il s’attachera plus volontiers de lui-même. Les parents sont également un modèle et un exemple à suivre. S’ils ne s’attachent pas, comment convaincre son enfant ? Emmenez-le lors de l’achat du DRE afin qu’il essaye le siège et se sente impliqué. Préférez un magasin spécialisé qu’une grande surface. Vous bénéficierez de tous les conseils. Une fois acheté, prenez le temps de lire le mode d’emploi et de faire des essais dans le calme plutôt que dans le feu de l’action. Dernier conseil, préférez le système Isofix. Ces derniers n’utilisent pas la ceinture de sécurité mais se clipsent directement à la structure même de la voiture. C’est la solution idéale pour autant que le véhicule en soit équipé.

Pour d’autres infos, visitez le site « Enfants en voiture » (Vias).