On me pose la question de la signification du feu en forme de flèche. Il existe plusieurs situations. Petit tour d’horizon des différentes configurations.

Les feux en forme de flèche du système tricolore

Commençons par le plus simple. À certains carrefours, des flèches complètent ou remplacent les feux ordinaires. Elles peuvent avoir une ou plusieurs directions. Tout comme le feu tricolore, les flèches sont soit rouges, soit oranges ou soit vertes. Cette distinction permet d’attribuer différents états en fonction de la destination choisie.

Feu tricolore, flèche à gauche

Feu système tricolore, flèche gauche

Feux en forme de flèche à gauche

Ces flèches ont exactement la même signification que les feux ordinaires mais uniquement pour la direction indiquée. Quand la flèche verte est allumée, la voie est ouverte dans la direction indiquée. En principe, il ne devrait pas y avoir d’autres véhicules venant d’autres directions. C’est la grosse différence avec la flèche verte en addition au feu tricolore (voir ci-dessous) où les véhicules doivent céder le passage aux autres conducteurs et piétons venant d’autres directions.

La flèche en addition du système tricolore

Dans ce cas, la flèche verte vient s’ajouter sous le feu tricolore ou à droite du feu. Généralement, la flèche verte est orientée à droite. Elle s’allume quand le feu du système tricolore est rouge.

Feu flèche verte à droite

Feu tricolore et flèche verte à droite

Cette flèche indique que la voie est ouverte dans la direction indiquée. Les conducteurs doivent cependant céder le passage aux autres conducteurs débouchant des autres directions y compris les piétons.

La flèche d’évacuation

J’en ai déjà parlé dans la note sur « Les feux en forme de croix ». Cette flèche se trouve de l’autre côté du carrefour et n’a aucune valeur en soi. Elle indique simplement la position du feu de la voie en sens inverse afin de faciliter l’évacuation des véhicules. Elle est de plus en plus remplacée par une croix dans les différentes phases du feu.

Les feux suspendus

Le Code ne leur donne pas de nom. Les médias les appellent les « signaux d’affectation des voies » ou SAV. Pour ma part, je préfère reprendre l’expression d’une monitrice: les feux suspendus. C’est toujours plus explicite que de parler des signaux lumineux de circulation placés au-dessus des bandes de circulation ou d’autres parties de la voie publique. Ces feux donnent une information sur l’accès à une bande de circulation. Ils peuvent prendre trois états: la croix rouge, la flèche oblique orange et la flèche verte orientée vers le bas.

Feux suspendus

Ces feux peuvent être dynamiques. Une bande de circulation peut être ouverte ou fermée en fonction des événements et des circonstances. Par exemple, en cas d’accident sur une sortie d’autoroute, on peut décider de fermer la première bande pour empêcher les automobilistes d’emprunter la sortie. On peut aussi décider d’ouvrir une ou plusieurs bandes dans un sens où le trafic est dense et de les fermer dans l’autre sens.