Un feu du système tricolore comporte le rouge, l’orange et le vert. Jusque là, rien de nouveau. Le feu jaune-orange (c’est ainsi qu’il est désigné dans le Code de la route mais je raccourcis le terme pour faire simple) fixe vous interdit de franchir la ligne d’arrêt ou le feu à moins de de ne pas pouvoir vous arrêter dans les conditions de sécurité suffisante (cf. art. 61.1). En cas d’un dérangement électrique ou d’une nouvelle installation, les feux sont simplement éteints. En cas de dérèglement technique, ils passent à l’orange clignotant. Il existe un autre cas — moins connu – où le feu orange du système tricolore clignote.

Feu orange clignotant à la place de l’orange fixe

Feu orange clignotant milieuPremier cas de figure, l’orange clignotant apparaît en lieu et place du feu orange fixe. Cela arrive quand l’un des feux du carrefour tombe en panne¹. Les conducteurs de la chaussée doivent redoubler de prudence et respecter les signaux routiers relatifs à la priorité (stop, céder le passage, voie prioritaire). Les feux bicolore des piétons sont éteints car ils n’ont pas d’intermédiaire orange. Les feux des cyclistes clignotent à l’orange. En temps normal, prenez l’habitude de vous informer des panneaux de priorité situés juste en dessous du feu. Cela évite d’être surpris dans son trajet quotidien et ses automatismes. À défaut de signaux prioritaires, les règles générales de circulation (priorité de droite par exemple) sont d’application. Prudence donc envers les piétons à l’approche des passages pour piétons.


¹ En cas de panne, soit ils sont complètement éteints, soit ils passent en mode sécurité et le feu orange clignote le temps qu’une équipe technique vienne faire les réparations. À certains endroits, le feu orange clignote depuis des mois si ce n’est des années. C’est le cas par exemple à l’intersection entre le boulevard Paepsem et le boulevard de l’Humanité à Anderlecht.

Feu orange clignotant à la place du vert

Feu orange clignotant basDans ce deuxième cas, le feu n’est pas en panne. Le signal lumineux est conçu pour clignoter à l’orange en lieu et place du feu vert habituel (art. 64.1.3°). En réalité, il n’y a pas de feu vert. Les conducteurs peuvent passer comme pour le feu vert mais doivent redoubler de prudence et respecter les règles de priorité. Ce genre de feu n’est pas installé dans les carrefours. On le retrouve plus volontiers aux endroits où apparaissent des piétons à certains moments. Proche d’une école, ce feu sera fortement sollicité au petit matin et en fin d’après-midi mais laissera libre la circulation automobile le reste du temps. Le piéton arrive devant le feu. Le feu piéton est rouge. Il actionne le bouton et le feu piéton devient vert. Du côté des conducteurs, le feu jaune orange clignotant passe à l’orange fixe quand le piéton active le bouton puis passe au rouge. Après un certain délai, le feu tricolore reprend son été initial et clignote. Pour éviter une sollicitation frénétique, ce feu est doté d’une minuterie. À l’appel du piéton, il ne redevient vert qu’après un temps défini.

Malheureusement, il a été constaté que ce genre de feu n’est pas idéal. Trop souvent les automobilistes pensent que le feu est en panne et ils ne perçoivent pas le moment où l’orange clignotant passe à l’orange fixe.

Il arrive parfois qu’un passant soit distrait ou ignore le fonctionnement du feu. Il se trouve planté à côté du feu et se demande quand va-t-il passer au vert. L’automobiliste pourrait alors s’arrêter pour le laisser passer. Il commet plusieurs fautes avec un risque d’accident. Primo, il ralentit inutilement le trafic à l’arrière. Un chauffard pourrait même déboîter pour dépasser sans comprendre la raison de cette immobilisation. Deuzio, il incite un piéton à passer alors que son feu est rouge. Tertio, les voitures dans l’autre sens ne sont pas sensées s’arrêter pour le laisser passer (bien qu’il se trouve sur un passage pour piétons).

On trouve également ce genre de feu orange clignotant sans interaction avec le piéton. Le feu clignote puis change d’état de manière automatisée. Dans ce cas, le flux de circulation est arrêté inutilement en l’absence de piéton.

Autre cas de figure, un feu orange clignotant en attente du passage du tram (vidéo). Un détecteur de la présence du tram fait passer le feu orange clignotant à l’orange fixe puis le rouge.

Les autres feux orange clignotants

L’article 64.1.1° fait référence à certains feux placés seuls ou un double feu en alternance. Ils indiquent au conducteur d’être attentif, de redoubler de prudence pour diverses raisons: feux de circulation en approche après une longue portion de chaussée sans signalisation, îlot directionnel pour marquer la division de la chaussée, annonce de la séparation des bandes de circulation (ring), etc.

un feu orange clignotant de chaque côté de la chaussée
un feu orange clignotant de chaque côté de la chaussée
double feu orange clignotant sur autoroute
double feu orange clignotant sur autoroute
double feu orange clignotant sur une route pour automobiles
double feu orange clignotant sur une route pour automobiles
feu orange clignotant unique
feu orange clignotant unique

En France, une distinction est faite entre les feux tricolores et les feux de travaux. Ils ne fonctionnent pas de la même manière. En Belgique, il n’y a aucune différence. Les feux proches d’une zone de travaux fonctionnent de la même manière que décrite ci-dessus.