Bandes placées à l’horizontale sur la largeur de la chaussée. Celles-ci servent à prévenir d’un « danger » (à l’approche d’un virage serré, un coussin berlinois, un changement de vitesse importante, l’approche d’un feu à la fin d’une autoroute) ou d’une particularité de l’aménagement routier. En Belgique, on trouve plus volontiers des bandes de peinture blanche. Il peut exister des « coupures » pour permettre aux motos de circuler sans être importuné par le marquage.

bandes vibrantes
bandes vibrantes avant la fin de l’autoroute (A12)
À lire ailleurs: « Les bandes vibrantes transversales » (Sécurothèque)