Le Cara est le Centre d’Aptitude à la Conduite et d’Adaptation des Véhicules. Il dépend de l’Institut Vias (ex IBSR). Cet organisme évalue les aptitudes à la conduite d’une personne dont les capacités sont diminuées par une maladie, une pathologie, un accident ou en raison de l’âge. En fonction du problème, il est possible de restreindre la conduite (par exemple ne circuler que dans un rayon de quelques kilomètres du domicile ou après avoir installé un alcoolock). Il permet aussi d’adapter le véhicule aux besoins de l’intéressé. Le but est de trouver un compromis entre les nécessités de mobilité de la personne (faire des courses, aller chez le médecin) et la sécurité routière.

La demande se fait soit par l’intéressé lui-même, par un proche, un juge ou par un professionnel de la santé (médecin, psychiatre, ophtalmologue).

À titre d’exemple, il faut au moins une acuité visuelle binoculaire de 5/10 pour pouvoir conduire. Les déficiences peuvent être résolues via un traitement médicamenteux, une intervention chirurgicale ou tout simplement le port de lunettes ou de lentilles. La restriction est indiquée sur le permis de conduire. Même chose pour l’obligation de rouler avec une boîte automatique, de rouler uniquement en journée, sans remorque, etc. Toutes ces restrictions sont indiquées au dos du permis de conduire. En cas de contrôle routier, la sanction peut être lourde. Le juge peut imposer une amende entre 1.600 et 16.000 euros. De plus, l’assureur peut se retourner contre son affilié s’il y a une corrélation directe entre l’accident et la restriction.

Pour plus d’infos, visitez le site « CARA ».