Chaussée composée d’une voie destinée au trafic motorisé, encadrée de part et d’autre d’une bande latérale dédiée aux modes de transport doux. La largeur de la voie centrale ne permet pas le croisement de deux véhicules. Ceux-ci sont autorisés à emprunter les bandes latérales lors du croisement, sans pour autant mettre en danger les piétons et les cyclistes qui s’y trouvent. Cette mesure est couramment utilisée aux Pays-Bas, en Suisse et en Allemagne mais n’est pas prévue dans notre réglementation belge.