Partie de la voie publique aménagée pour la circulation des véhicules en général. — { CdR, art. 2.1 }

L’adjectif aménagée fait référence à un revêtement posé, comme des pavés, des klinkers, de l’asphalte… Il ne s’agit pas de cailloux ou de la terre damée. Une autoroute est une chaussée mais pas un chemin de terre ou un sentier. Quand on parle de circulation en général, elle s’oppose à la circulation spécifique comme on la retrouve sur un trottoir par exemple où seuls les piétons (et quelques cas particuliers) peuvent circuler.

Le bord de la chaussée est délimité par un bord réel (bord du revêtement, bordure, piste cyclable, site spécial franchissable). Il peut aussi être rendu visible par une ligne blanche continue ou une ligne jaune discontinue. Le bord fictif est représenté par une large ligne blanche continue (LLBC). La partie à droite de cette ligne est réservée à l’arrêt et au stationnement. (source: É. Caelen)