Lors de travaux, le couloir de contournement permet de guider et de protéger les usagers faibles qui n’ont pas accès à leur place sur la voie publique en temps normal. Ce couloir est généralement équipé de barrière bleue et jaune et d’un signal routier (piéton, cycliste, chaisard). Ce couloir est soumis à certaines contraintes:

  • Limiter la pente longitudinale et la pente transversale.
  • Éviter les obstacles.
  • Éviter les bordures droites de plus de 2 cm. S’il y en a tout de même (par exemple raccordement avec un trottoir), un plan incliné doit être prévu (dispositions supplémentaires si le couloir de contournement est également destiné aux utilisateurs de fauteuil roulant).
  • Les changements de direction doivent respecter un angle de 45°. Si le couloir de contournement est également destiné aux cyclistes, ceux-ci doivent pouvoir tourner facilement.
  • Le revêtement du cheminement doit être de bonne qualité.
  • Largeur suffisante.
  • Les pieds des dispositifs de clôture doivent être protégés afin que les personnes qui empruntent les couloirs de contournement ne puissent pas trébucher.
  • En fonction des usagers, le couloir de contournement doit être indiqué par la signalisation appropriée (quelques exemples ci-dessous). Ces signaux doivent être placés à l’entrée du couloir de contournement et à chaque changement de direction.
couloir de contournement pour piétons
couloir de contournement pour piétons