Suite de véhicules.

La chaussée peut être divisée en bandes de circulation. La bande de circulation se réfère à un aménagement de la voirie. Autrement dit, on parle de “bande” quand la chaussée est divisée par des lignes continues ou discontinues et peu importe s’il y a ou non des véhicules dessus. Certaines chaussées sont larges et ne sont pas marquées au sol par ces lignes. Si des véhicules viennent s’y placer, ils vont former des files. On parle de file en se référant à un flux continu de voitures. Dans la règle du choix de la bande en agglomération (art. 9.4), on explique sur quelle bande peuvent se placer les véhicules. Dans la règle du trafic dense (art. 9.5), on explique qu’il peut y avoir plusieurs files si ça correspond à trois règles dont deux comportent des bandes de circulation. Par exemple, on peut faire plusieurs files si c’est une rue à sens unique et que l’espace en largeur est suffisant. Même chose sur les bandes de circulation où on trouve des “feux suspendus”. Même chose sur les chaussées à 2 X 2 bandes.

Dans le langage courant, quand on évoque une suite de véhicules on parle de file… peu importe le marquage routier. Le Code de la route lui s’applique à préciser chaque fois les cas. Par exemple, dans le chapitre sur les manœuvres, on fait référence aux bandes de circulation ET aux files. Même chose pour la remontée à faible allure des motocyclistes lorsque le trafic est dense.

En septembre 2020, le « couloir de secours » voit le jour. La file désigne le trafic dense. Elle se trouve alors parmi les bandes de circulation.