Moteur désuet sur les voitures mais qui équipe encore les tondeuses, les coupe-haie, les tronçonneuses… Alors que sur un moteur 4 temps, il faut deux tours de vilebrequin, le deux temps le fait en un seul tour. Autrement dit, il est 40 % plus puissant à cylindrée égale. Dépourvu d’arbre à cames, de soupape, de distribution, ce moteur est plus léger et il est moins cher à fabriquer de fait de sa simplicité. En revanche, il consomme beaucoup plus de carburant. La lubrification se fait grâce au mélange d’huile et de carburant. L’huile brûlée est ensuite évacuée avec les gaz. Vu son architecture, le mélange brûlé n’est jamais complètement évacué et une partie des gaz frais sont évacués avant d’être utilisés. Même s’il y a eu des évolutions, cela reste un moteur très polluant.