Matières microscopiques en suspension dans l’air et les plus nocives pour la santé humaine. La nature elle-même produit ces particules comme le pollen, le sel marin. Les volcans, les feux de forêt sont également source de dégagement de particules. Reste que la plupart des émissions sont de nature humaine: activités agricoles, industrie, chauffage individuel au bois, transport routier. Et dans le transport routier on peut pointer les gaz rejetés par les carburants — et plus particulièrement ceux du diesel — mais aussi l’usure des plaquettes de freins et des pneumatiques.

Les particules les plus fines issues de la combustion du carburant sont les plus dangereuses. Elles pénètrent dans les voies respiratoires et le sang et peuvent contenir des métaux toxiques. Les filtres à particules réduisent considérablement l’émission de ces particules. Le problème c’est qu’en fin de processus les plus petites particules ne sont pas filtrées. Leur effet sur la santé peut être tout aussi sinon plus grave sur notre santé. Depuis 2012, l’OMS a classé les particules fines comme étant cancérigènes. Elles sont responsables de 48.000 décès prématurés en France¹. 


¹ Source: « Putains de camions » (ARTE, 07/05/19).