Depuis 1990, époque où Jean-Luc Dehaene était ministre des Communications, les différents politiques successifs ont voulu nous l’imposer sans jamais y arriver. Tout est prêt pour le mettre en place mais d’après certains, la mesure serait impopulaire. Ponctuellement, le CD&V souhaite instaurer ce permis. Dans le modèle du PCP belge, le conducteur commencerait à zéro et accumulerait des points plus ou moins rapidement en fonction du type d’infraction. Arrivé à un maximum de 12 points, le PCP serait tout simplement retiré sans même passer par la case du judiciaire. Les experts sont mitigés sur l’efficacité d’une telle mesure.

Màj (mai 2018): le ministre de la Mobilité annonce que le permis à point ne sera pas introduit en Belgique. Le ministre se base sur une étude de Vias pour qui ce n’est pas efficace à moyen et long terme.