Véhicule utilitaire léger muni d’un plateau non recouvert à l’arrière. — { Wiktionnaire }

Ce véhicule permet le transport de personnes mais aussi de charges lourdes: jusqu’à 1 tonne dans la benne et la traction d’une remorque jusqu’à 3,5 tonnes. Depuis 10 ans, le nombre de pick-up a doublé en Belgique (source: SudPress, 22/05/17). Le modèle à double cabines permet d’accueillir plusieurs passagers comme pour une voiture ordinaire avec le même confort sinon plus. Jadis, il était surtout utilisé en campagne par des professionnels de la construction. Aujourd’hui, ce mastodonte se retrouve également en ville mais plutôt comme mode de déplacement. Son principal attrait réside dans une fiscalité avantageuse. Classé dans la catégorie des véhicules utilitaires légers (peu importe sa puissance, la simple ou double cabine et l’usage qui en est fait), il n’existe pas de taxe de mise en circulation et la taxe de circulation est fortement réduite. Par exemple, en Wallonie, le pick-up VW Amarok est taxé de 127 € par an, contre 143 € annuel pour une Smart.

Il faut monter à bord de ces voitures et voir ce que cela donne. Ce n’est pas du tout agréable, pas confortable, dès qu’il faut remplacer un pneu ça coûte atrocement cher et en plus ça consomme énormément.— { S. Istas, porte-parole de Traxio }

Lire ailleurs: « ‘Aberrant’ en 2017: les gros pick-ups polluants sont moins taxés qu’une petite voiture ».