Plan du gouvernement régional bruxellois approuvé le 5 mars 2020 afin de rendre la ville plus humaine grâce à des quartiers dits apaisés: verdurisation de l’espace public, terrasses, lieux de rencontre, plaines de jeux, grands espaces pour les piétons… autrement dit moins de trafic routier. Une idée d’Elke Van den Brandt, ministre de la Mobilité et de la Sécurité routière à Bruxelles et en concertation avec les associations de terrain, les communes et les citoyens. Une des mesures phare est celle de la Ville 30, à savoir le 30 km/h généralisé dans tout Bruxelles à l’exceptions des grands axes structurants signalés par des signaux 50 ou 70 km/h. Cette règle est entrée en vigueur le 1er janvier 2021.

L’objectif du plan Good Move est d’arriver à 50 quartiers en 2030 ce qui correspond à 5 mailles par an. Les premiers projets sont annoncés pour septembre 2020. Pour y arriver, la Région s’emploie à soutenir les communes à la mise en œuvre de ce projet. Ce dernier se déploie en deux phases. La première année sera une phase d’observation et d’étude sur la mobilité. Un plan de circulation sera mis en place pour limiter le trafic de transit et canaliser le trafic automobile sur les grands axes. L’année suivante, les travaux d’infrastructure débuteront.