En Wallonie, ce plan prévoit le remplacement de l’éclairage sur les autoroutes par un système LED innovant. Jusqu’à présent, les lampadaires au sodium étaient uniquement programmés pour être allumés ou éteints. La technologie LED permet une variation d’intensité selon les endroits, les moments ou les situations. Par exemple, elle sera de 100 % jusqu’à 22h sur les autoroutes et les nationales wallonnes et diminuera par tranches horaires pour s’éteindre à 6h du matin. Les capteurs pourront détecter un conducteur fantôme en contresens et feront clignoter les LED. En cas d’accident, les lampadaires pourront fournir 100 % de leur capacité afin de bien éclairer la zone d’intervention.

En semaine: du dimanche au jeudi inclus:

  • 100% d'intensité jusqu'à 22h
  • 70 % d'intensité entre 22h et minuit
  • 50 % d'intensité entre minuit et 6h
  • 100 % d'intensité de 6h à l'extinction

Le week-end: du vendredi au samedi inclus

  • 100% d'intensité jusqu'à 22h
  • 85 % d'intensité entre 22h et 23h
  • 70 % d'intensité entre 23h et minuit
  • 50 % d'intensité de minuit à l'extinction

Les bretelles pour monter sur autoroute seront aussi concernées. L’intensité augmentera progressivement pour une certaine durée. Dans un soucis d’économie, les aires de repos ne seront éclairées qu’à la détection d’un véhicule et/ou un piéton. Selon les estimations, ce changement prévoit des économies de l’ordre de 32 % par rapport à un éclairage traditionnel sans compter le remplacement des anciennes ampoules.