De 1893 à 1990, les cyclistes avaient l’obligation d’apposer une plaquette à l’avant. Cela montrait qu’on avait payé sa taxe vélo annuelle. Chaque année, la plaque changeait de couleur.

Certains politiques actuels (2022) défendent l’idée que les cyclistes doivent également participer à l’effort collectif puisqu’il existe de nombreux aménagements cyclables. Cela va en contradiction avec la volonté d’une mobilité douce où la volonté est d’encourager les automobilistes à délaisser l’usage de leur voiture en faveur des modes alternatifs non polluant comme le vélo, les transports en communs, etc.

plaque vélo
plaque vélo de 1983