En Belgique, la probation existe depuis 1964. Elle concerne les amendes, les retraits de permis mais aussi des séjours en prison. Elle permet au juge de décider de suspendre une peine sous certaines conditions. Par exemple, une personne condamnée à faire de la prison ferme peut demander un sursis assorti des exigences imposées par le juge. Le but est de permettre une meilleure resocialisation, de ne pas couper les personnes de la société qui les entraînent bien souvent dans une spirale négative. Le magistrat peut imposer une formation, un suivi thérapeutique mais aussi interdire la fréquentation de certains lieux ou les débits de boisson. Un assistant de justice assure le respect de ces conditions.

Voir aussi « Permis probatoire ».