Aussi appelé speedgun. En Belgique, ce type de radar n’est pas autorisé. Vias ainsi que la police espèrent le voir prochainement dans l’arsenal répressif. Pour le moment, ces outils ne sont pas homologués.

En France, ces jumelles existent depuis longtemps. Il y a différents modèles. Le plus anciennes reposent sur un pied et fonctionnent avec un laser. D’autres se tiennent comme un pistolet avec une lunette. Il suffit aux forces de l’ordre de pointer le véhicule pour avoir sa vitesse en instantané. Pour éviter les contestations concernant l’identité du conducteur, le dispositif policier travaille en deux groupes. Le premier est planqué sur un pont, dans un bosquet, sur un rond-point… et vise les véhicules à la jumelle. En cas d’infraction, les informations sont transmises à la patrouille d’interpellation placée un peu plus loin.

Màj (02/2019): La dernière génération du radar jumelle, le TruSpeed, est plus compacte (il tient dans la poche), étanche, plus précis et permet des contrôles jusqu’à 600 mètres. Elle permet également d’établir d’autres infractions comme le non port de la ceinture ou l’usage du téléphone portable à la main. Le zoom X7 permet d’agrandir l’image au point de distinguer la présence ou non de la vignette du contrôle technique ou de l’assurance.