Tout véhicule destiné à être tiré par un autre. — { CdR, art. 2.24 }

Une remorque est donc également un véhicule (?! en principe, un véhicule doit avoir un conducteur). Le véhicule doit être destiné à être propulsé par un autre. S’il n’est pas destiné à être propulsé par un autre, il ne s’agit pas d’une remorque. Un véhicule en panne qui est remorqué au moyen d’une attache de fortune n’est pas une remorque (source: É. Caelen).

Pour une voiture, la remorque de + de 750 kg exige un permis BE ou B avec le code 96 valable uniquement en Belgique. De plus, la remorque doit avoir sa propre assurance propre, le contrôle technique en ordre (pour la remorque) et une plaque qui commence par « Q ». Ces remorques sont souvent munies d’un dispositif de freinage qui s’arrête d’elles-mêmes en cas de décrochage inopiné (accident). Le conducteur en défaut de permis doit laisser sa remorque sur place. Seul un conducteur avec le bon permis pourra venir la rechercher.

Remorque, plaque en q
grande remorque, planque en Q
Remorque moins de 750 kg MMA
petite remorque avec reproduction de plaque voiture

En principe, on ne permet de tracter qu’une seule remorque. Dans certaines catégories, il peut y en avoir plusieurs (on appelle ça un train de véhicules) avec une longueur maximum de 25 m: véhicules forains, véhicules agricoles, véhicules de chantier, trains touristiques. Leur vitesse est limitée à 25 km/h. Les véhicules folkloriques eux sont limités à une seule remorque. Voir art. 49.2.