Voirie où la circulation s’effectue dans un seul sens autour d’un dispositif central matérialisé, signalé par des signaux D5 [sens giratoire obligatoire] et dont les voies d’accès sont pourvues des signaux B1 [céder le passage] ou B5 [marquer l’arrêt et céder le passage]. — { CdR, art. 2.39 }

La présence des deux signaux (D5 + B1/B5) caractérisent un rond-point. Cela a plusieurs incidences. Primo, le clignotant est facultatif pour entrer dans l’anneau du rond-point mais obligatoire pour en sortir. Secundo, le conducteur a la priorité dans l’anneau sur celui qui veut y entrer. Tercio, le conducteur n’est pas tenu de rouler le plus à droite.

signaux relatifs au rond-point

La taille des signaux peut être variable. En agglomération, on trouve des grands formats comme des plus discrets. Aussi, ils ne sont pas toujours montés sur le même fût. On peut avoir le D5 sur le dispositif central et le B1 sur le trottoir.

rond-point
rond-point, signaux séparés (Grand’Route)

Le B1 doit toujours être au-dessus du D5 et non l’inverse.

erreur de signalisation, rond-point
erreur de signalisation (rue des Pêcheries, depuis 2017 !)

En l’absence d’un des deux ou des deux signaux, ce n’est pas un rond-point. Idem si le dispositif central est muni d’un signal D1. La priorité de droite est alors d’application.

sens giratoire, avenue Louis Bertrand à Schaerbeek
La forme du dispositif central et sa taille n’a aucune espèce d’importance. Il peut s’agir d’un petit aménagement circulaire comme un grand espace rectangulaire aux multiples entrées. La place Poelaert et le square Maréchal Montgomery, la place Liedts , la place Dumon et bien d’autres sont tous des ronds-points. La place Meiser et la barrière de St-Gilles ne sont pas des ronds-points.

En France, la terminologie est différente. Le giratoire français est notre rond-point belge avec la priorité à gauche et le rond-point français est notre giratoire avec la priorité de droite.