La technique du regard consiste à porter son attention au loin, au lieu de se focaliser sur ce qui se passe juste devant. Il est plus facile d’anticiper en ayant une vue d’ensemble de la circulation que de réagir in extremis à des situations source d’accident. Tenez à l’œil l’enfant qui court sur le trottoir, le poids lourds venant en sens inverse, le conducteur qui quitte son emplacement, le bus à son arrêt, un feu lumineux vert allumé depuis un certain temps, etc. Voilà donc quelques exemples de comportements préventifs.

En leçon pratique, on dit souvent que le véhicule suit le regard. Le meilleure exemple est l’insertion sur autoroute. Lorsque l’élève veut s’insérer, il fait ses contrôles et fini par l’angle mort à gauche. Bien souvent, il va chercher l’information trop loin. Du coup, sans le vouloir, le véhicule bifurque déjà vers la première bande. L’autre exemple est celui des automobilistes curieux en passant devant un accident de la circulation. Quel magnifique spectacle, n’est-ce-pas. Leur attention est tellement orientée vers la scène que le véhicule se décale… et c’est le suraccident.