(Wallonie) Examen light sur la voie publique afin d’évaluer les capacités de l’apprenant à maîtriser son véhicule. Il ne doit pas constituer un danger ni pour lui ni pour les autres usagers. Il se fait pour les stagiaires en filière libre après 3 mois de pratique et le passage du test de perception des risques. Le test de capacités techniques coûte 60€. Après sa réussite, il permet à l’apprenant de conduire seul, c’est-à-dire sans la présence de son guide.

Le test consiste en un contrôle technique simplifié du véhicule par l’examinateur du centre d’examen, de l’évaluation de la conduite de l’apprenant pendant 30 minutes et de la réalisation d’une manœuvre. Les points suivants pourront être vérifiés:

  • régler la position de conduite
  • repartir après un arrêt dans la circulation, sortir d’une voie privée
  • emprunter des routes droites, croiser des véhicules, y compris dans des passages étroits
  • négocier des virages
  • négocier l’approche et la sortie d’autoroutes
  • dépasser et croiser
  • aborder des ronds-points, passages à niveaux, arrêts de bus, tunnels…
  • utiliser correctement  les rétroviseurs, les feux
  • respecter les priorités
  • respecter la distance de sécurité
  • respecter les limitations de vitesse
  • respecter la signalisation routière, des agents qualifiés
  • freiner et s’arrêter : ralentir à temps, freiner ou stopper en fonction des circonstances
  • effectuer des manœuvres sur la voie publique : stationnement, marche-arrière, demi-tour

À Bruxelles, après les 20h de cours pratique en auto-école agréée, le moniteur peut donner son aval pour l’obtention du permis provisoire et l’élève peut dès lors rouleur seul. À noter que le moniteur ne donne que son avis sur la capacité de son apprenant. Même si c’est vivement déconseillé, l’élève peut outrepasser l’avis du moniteur et exiger l’obtention de son permis provisoire comme le prévoit la loi. Depuis la réforme du permis de conduire, la Wallonie voit les choses différemment. La prestation des 20h de pratique ne permet plus de rouler seul. Il faut passer le TCTC. C’est assez étonnant, de surcroît, si l’instructeur estime la conduite de l’élève sans danger. Le gouvernement wallon veut soit disant limiter les abus (des attestations données trop facilement) et s’attribuer l’évaluation du candidat.

Le TCTC vaut également pour la filière libre. Ce test apparaît comme une bonne idée mais c’est un leurre ! L’examen dure à peine 10 minutes de moins que le véritable examen et le niveau d’exigence est pratiquement le même. Une personne qui se sent prête à passer le test de capacité technique et dont le guide/moniteur le juge apte à la conduite en solo, devrait plutôt passer son examen final. C’est mon avis et celui de nombreux moniteurs.