Cette expression se retrouve dans le monde des assurances. À ma connaissance, elle n’apparaît pas dans le Code de la route. Tout au plus, on parle des « usagers plus vulnérables » à l’article 7 en faisant référence aux cyclistes et aux piétons et plus particulièrement les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées.