Tout véhicule agricole ou forestier à roues ou à chenilles, à moteur, ayant au moins deux essieux et une vitesse maximale par construction égale ou supérieure à 6 km/h, dont la fonction réside essentiellement dans sa puissance de traction et qui est spécialement conçu pour tirer, pousser, porter ou actionner certains équipements interchangeables destinés à des usages agricoles ou forestiers, ou tracter des remorques ou engins agricoles ou forestiers; il peut être aménagé pour transporter une charge dans un contexte agricole ou forestier et/ou peut être équipé d’un ou de plusieurs sièges passagers. — { CdR, art. 2.67 }

La définition est complexe. Elle englobe divers engins dont les tracteurs agricoles. Pour ces derniers, ils sont interdits sur l’autoroute et la route pour automobiles. Sur les grands axes à 90 km/h c’est évidemment un problème même s’ils sont imposants et circulent avec des gyrophares oranges. Leur vitesse est de maximum 40 km/h. C’est très peu sur une chaussée à 2 X 2 bandes séparée par un marquage au sol. À l’inverse, c’est rapide quand il s’agit d’emprunter les chemins réservés. Dans le premier cas, ils ne peuvent pas adapter leur allure. Dans le second cas, ils peuvent adapter leur rythme sur les chemins là où ils sont parfois amenés à croiser des piétons ou des cavaliers.