Véhicule qui, en raison de circonstances de circulation doit s’immobiliser. Il participe toujours à la circulation mais se trouve stoppé par le contexte. C’est le cas dans une file, lors de la traversée d’un piéton, au feu rouge, au passage à niveau, au carrefour pour céder une priorité, etc.

Dans les ouvrages de vulgarisation du Code de la route, on préfère parler de véhicule immobilisé plutôt que de véhicule arrêté. Cela évite la confusion avec la définition de l’arrêt au sens du Code. Un véhicule arrêté charge, décharge de la marchandise ou embarque, débarque des personnes. Un véhicule immobilisé est simplement stoppé. Cela dit, il y a de nombreux passages où on parle d’arrêt dans son sens générique sans se référer au sens spécifique.