La zone grise existait déjà — et existe toujours — dans les communes gérées par la Région. Il s’agit des endroits où le stationnement est payant. La tarification et les contraintes sont un mixte entre la zone rouge et la zone verte.

En février 2021, on apprend que la même Région voudrait donner un sens supplémentaire à la zone grise. Elle désignerait un ensemble de rues qui se trouve aux alentours d’un parking hors voirie. Cela peut être un parking souterrain appartenant à une école ou à un parking sur le dessus d’un supermarché. Le principe est de rendre le tarif de ses emplacements “cachés” plus attractifs pour désengorger le stationnement sur la voie publique. Jette est une des premières communes à faire cette expérience avec le parking sous-terrain de la Place du Miroir. L’objectif est de rendre les rues aux habitants ou d’y développer d’autres activités. Le projet prendrait la forme d’une ordonnance qui imposerait ce principe aux 19 communes bruxelloises sous peine de voir leurs subsides liés à la Mobilité diminués. Pour rappel, la Région envisage la suppression de 65.000 places en surface sur le territoire Bruxellois avant 2030. De deux choses l’une, soit les tarifs en voirie vont augmenter, soit le secteur privé qui met des places à disposition des automobilistes va se voir imposer des tarifs plus faibles.