La demi heure qui suit votre arrivée

La question semble futile mais les personnes sont nombreuses à demander sur quelle heure doivent-elles mettre leur disque de stationnement ? Certains font l’erreur de croire qu’il faut régler la flèche comme on règle une montre; c’est-à-dire à la minute près. S’il est 14h42, le trait sera approximativement sur ce créneau. Et à entendre les préposés au stationnement, ils ne sont pas tous sur la même longueur d’onde. Même certains policiers avec plus de 40 ans de métier ne maîtrisent (toujours) pas le sujet¹. Du coup, les conducteurs ne savent plus sur quel pied danser. Pourtant, il y a bel et bien une règle précise.

Le conducteur doit positionner la flèche du disque de stationnement sur le trait qui suit celui du moment de son arrivée. — { CdR, art. 27.1.2 }

Le disque européen² est fractionné en demi-heure. Il y a deux états: le trait de l’heure ou le trait de la demi-heure. Une arrivée à 10h07, la flèche sera mise sur 10h30. Le disque est alors valable jusque 12h30. Idem pour 10h08, 10h09… et 10h29. À 10h30, la flèche sera sur 11h.

Vous l’aurez compris, il est plus avantageux d’arriver un peu après l’heure plutôt qu’à la fin. À 14h01, on profite de 29 minutes. C’est toujours ça de pris. Et que fait-on alors lorsqu’on arrive à l’heure pile ? Les avis sont tranchés. Pour les uns, on indique tout simplement l’heure exacte d’arrivée. Pour d’autres, c’est le trait suivant celui de son arrivée. Et le trait suivant 15h c’est 15h30. Théoriquement, il faut respecter la seconde proposition. En pratique, vous risquez d’avoir un papillon sur le parebrise car bon nombre d’agents méconnaissent les règles et ne comptez pas sur l’administration communale pour vous faire sauter la redevance.


¹ Source: « Une minute à 14 euros » (La Capitale).
² Le disque européen est d’application depuis le 31 mars 2003. Avant cette date, le disque belge était composé de deux fenêtres: l’heure d’arrivée et l’heure de fin de stationnement.

Une arrivée matinale

Que se passe-t-il alors pour les personnes qui commencent tôt, bien avant le début de la réglementation. Imaginons qu’il est 8h05. En principe, le disque n’a pas besoin d’être mis puisque la réglementation de base commence à 9h. Si vous ne mettez pas de disque, il n’y a pas de faute. Il faudra alors revenir à 9h00 pour positionner la flèche sur 9h30. L’autre solution est d’apposer le disque dès votre arrivée sur 8h30 et de trouver un moyen de vous libérer avant 10h30 au plus tard. Il faudra alors changer d’emplacement et remettre le disque à la bonne heure. Ce sont les deux solutions pour être conforme aux dispositions du Code de la route. Évidemment, c’est tiré par les cheveux! L’idée du stationnement à durée limitée c’est d’assurer une rotation des véhicules en journée et donner l’opportunité à chacun de trouver une place. Le fait d’anticiper ne pose pas de préjudice sur le stationnement puisque vous respecter les deux heures de stationnement. De plus, je ne vois pas comment vous pourriez être verbalisé pour avoir mis un disque en dehors de la plage horaire réglementaire.

Petite remarque: si la réglementation commence à 9h, il y a très peu de chance pour qu’un contrôleur soit à 9h pile devant votre parebrise. Bien souvent, il leur faut un temps avant d’arriver sur les lieux. Prenez donc l’habitude de placer votre disque à 9h30 plutôt que 9h00. Vous gagnez une demi-heure.

Une arrivée tardive

Quid d’une arrivée tardive ? Dans certaines communes, le ticket payant pris à l’horodateur permet d’étaler la plage horaire jusqu’au lendemain et parfois même plus loin quand le lendemain est un dimanche ou un jour férié. Par exemple, un ticket de 10 € pris un samedi soir, permet de stationner jusqu’au milieu de la journée du lundi. Avec le disque de stationnement, le report n’est pas possible. Si je stationne vers 16h30, je mets mon disque sur 17h. Il sera valable que pour cette journée et pas le lendemain 9h30.

Carte visiteur

Dans certaines communes bruxelloises, on trouve des cartes visiteur. En fonction des communes, elles ont des caractéristiques différentes. Par exemple à Schaerbeek, Uccle et Ixelles, ce sont des cartes à gratter. Dans certaines villes, une carte vaut pour toute la journée. Dans d’autres mairies, une carte ne vaut que pour une période: matin ou après-midi. On pourrait donc imaginer deux cas: on positionne son disque à 11 30 et on complète avec une carte à gratter de l’après-midi. Inversement, on pourrait mettre sa carte pour le matin et positionner son disque sur 13 h 30 pour prolonger le stationnement de deux heures. Dans les deux cas, le véhicule doit avoir quitté l’emplacement au plus tard à l’expiration de la durée du stationnement autorisé. Il n’est donc pas possible théoriquement de cumuler même si je doute d’un éventuel contrôle.

Temps de midi

Par défaut, il n’y a pas de pause sur le temps de midi même s’il existe encore quelques communes bruxelloises qui offrent un répit aux automobilistes aux heures de table. Il existe encore des disques français ou des vieux disques belges avec cette mention.

Disque français avec le temps de midi
disque non conforme, fragmenté par tranche de 10 minutes