En France, l’entreprise Codes Rousseau est devenu une référence dans l’apprentissage des différents permis de conduire. Le Code Rousseau est le plus connu. À côté, il existe toute une partie destinée aux auto-écoles françaises et aux instructeurs à la conduite. Il y a un livre assez bien fait pour les apprenants mais aussi les nouveaux moniteurs de conduite: « Découvrir la conduite pratique ». C’est intéressant de connaître le jargon utilisé et les techniques proposées. Autre outil, c’est le calepin spiralé composé de 12 « Fiches pratiques B ». Il se garde dans le véhicule et sert à tout moment pour donner des explications sur des situations courantes de conduite. Le support permet d’annoter au marqueur réutilisable directement dans le livret. C’est très pratique pour donner des explications sur le fonctionnement de l’embrayage, l’approche d’un rond-point, l’insertion sur autoroute… et d’y apporter ses annotations personnelles. Malheureusement, ces outils pro ne sont pas destinés au grand public. Il faut également un numéro de SIRET (numéro entreprise français) avant toute commande.

code Rousseau

En Belgique, il n’existe pas grand-chose. L’entreprise la plus connue est « Connaître et conduire » qui fournit pas mal d’équipement pour les auto-écoles: affiches murales avec les signaux routiers ou la mécanique, panneaux à mettre sur le toit, signaux routiers magnétiques, livres d’apprentissage pour toutes les catégories de permis, etc. On trouve le livret de l’instructeur à la sauce belge: « Assistance à la pratique ». On y trouve des illustrations sur la chaine cinématique, les techniques pour tourner le volant, les voyants lumineux, les carrefours, les ronds-points, les manoeuvres, l’ensemble des panneaux routiers… Grâce à un feutre non permanent, il est possible d’annoter ou de dessiner par-dessus quelques fiches. Je l’utilise pour certaines situations mais ce n’est pas le plus aboutit. Il existe une version numérique pour tablette.

livret, instructeur pratique
livret “instructeur auto-école, assistance à la pratique”