Le Code est plutôt laconique sur le sujet. Seul l’article 65.3 fait référence à la “signalisation à message variable”. Aucune définition, aucune explication. Le Code du gestionnaire précise son application: « les indications fournies par les signaux à message variable doivent rester invisibles en dehors de leur période d’application ». L’illustration montre un signal électronique d’une zone trente. Rien d’innovant encore une fois.

Selon moi, seules les autoroutes et leurs panneaux adaptatifs sont véritablement des panneaux à message variable. Sur autoroutes, ils sont gérés par le Centre Perex ou Mobiris à Bruxelles. Ils affichent des informations variables et adaptées en fonction du trafic, de la circulation, des conditions climatiques, des incidents survenus en amont. Le but premier est d’informer les usagers en temps réel.

Panneau intelligent ?

Et dans la panoplie des panneaux à message variable, la presse regroupe la zone 30 et son signal éclairé. Elle y va de ses superlatifs et va même jusqu’à parler de zone intelligente¹. Placé en début de zone, le signal fixe est remplacé par un signal éclairé annoncé en début de zone par un panneau éclairé. Pour désigner des zones 30 annoncées par un signal lumineux, elle parle de « zone intelligente ». Je ne comprends pas où se trouve l’intelligence, de surcroît quand il s’agit de panneaux avec une seule information et deux états: allumé ou éteint. C’est somme toute binaire, rudimentaire… tout le contraire d’intelligent. Et on ne peut pas dire que programmer une plage horaire soit considéré comme d’une grande ingéniosité.

Circulation limitée

Le succès des applications comme Waze c’est sa capacité à proposé toujours le trajet le plus rapide. Pour y arriver, il redirige le trafic en temps réel. Des algorithmes se chargent de cette tâche. Il arrive que les automobilistes se voient proposés de passer par des quartiers résidentiels pour éviter un bouchon ou un tronçon en travaux au grand désarroi des riverains. Pour parer à ce phénomène, des communes proches des grands axes de circulation (Steenokkerzeel et Kortenberg) ont limité l’accès. Seuls les riverains et les personnes autorisées peuvent y entrer aux heures de pointe. Un panneau à message variable annonce la couleur. Le tout est contrôlé par des caméras de reconnaissance automatique des plaques. Des amendes sont prévues envers les contrevenants.


¹ « Des zones 30 ‘intelligentes’ bientôt installées en Wallonie » (Le Soir).