Vous le savez peut-être mais Infrabel – le gestionnaire en charge de l’infrastructure du réseau ferroviaire belge – tente de supprimer les passages à niveau au fur et à mesure. Le remplacement par des ponts ou des tunnels spécialement aménagés a permis de réduire leur nombre. En 2017, le réseau ferroviaire comptait 1 737 passages à niveau en service (1.513 publics et 224 privés). L’objectif est d’en fermer 15 à 20 par an, avec une priorité pour les lignes à forte fréquentation et les passages qui sont le cadre d’accidents réguliers. En plus d’une meilleure sécurité pour les usagers, ces mesures permettent aux trains de rouler plus rapidement et d’améliorer la ponctualité.

Les règles du Code de la route

Petite piqûre de rappel avec l’article 20.3. Il est interdit de s’engager sur un passage à niveau:

  • lorsque les barrières sont en mouvement ou fermées
  • lorsque les feux rouges clignotants sont allumés
  • lorsque le signal sonore fonctionne
  • lorsque l’encombrement de la circulation est tel qu’il serait vraisemblablement immobilisé sur ce passage

La réglementation est claire. Et pourtant, on voit régulièrement des conducteurs se dépêcher pour traverser avant l’abaissement complet des barrières. Ce sont d’ailleurs eux les plus représentés dans les accidents graves plutôt que les usagers faibles. Cela ne veut pas dire que ces derniers ont un comportement irréprochable. Loin de là ! Il suffit de les observer après le passage du train. La plupart passent dès le redressement des barrières sans attendre l’autorisation du feux blanc lunaire. Est-il vraiment indispensable de forcer le passage pour quelques minutes ?

Les accidents

En 2017, il y a eu 19 blessés graves et 20 morts suite à un accident survenu sur un passage à niveau. La grosse majorité des accidents ont impliqués des voitures, des camionnettes ou des camions. A contrario, la plupart des tués sont des piétons et minoritairement des cyclistes. Dans les causes principales invoquées, on trouve la témérité, l’impatience ou le manque de vigilance. Les piétons, dont certains munis d’écouteurs, traversent en imaginant avoir le temps de voir venir le danger. Il suffirait de regarder à gauche ou à droite pour y échapper. Dans sept cas sur dix, la victime était un riverain ou un habitant de la commune avoisinante. Contrairement aux idées reçues, la connaissance des lieux ne diminue pas les risques, bien au contraire. Enfin, les mois d’hiver (janvier, février et novembre, décembre) sont propices aux accidents en raison des conditions climatiques difficiles comme le brouillard, le soleil dans les yeux, la pluie.

Infrabel sensibilise régulièrement les usagers sur l’importance de respecter les règles. Elle diffuse ponctuellement des campagnes de sensibilisation. En 2013, l’entreprise bruxelloise mettait en garde les chauffeurs de poids lourds téméraires aux passages à niveau. Ces professionnels ressentent parfois une certaine invulnérabilité face aux autres conducteurs mais les 40 tonnes sont peu de chose face aux 4.000 tonnes d’un train. D’autres accidents concernent un chargement inadapté (notamment les 4 m en hauteur) et la destruction des caténaires situés à 4,80 m. Ces dérangements imposent la fermeture des lignes durant 5 heures. On peut encore citer d’autres cas plus médiatiques comme la course de Paris-Roubais 2015 où une poignée de cyclistes ont franchit le passage à niveau fermé. Un comportement irresponsable dénoncé par des pointures du cyclisme.

Répression

Malgré tout le travail de prévention fait en amont par la société en charge de l’infrastructure des chemins de fer, il reste des irréductibles contrevenants. Raison pour laquelle, cette infraction du troisième degré est passé au plus haut niveau. Pour info, une infraction du quatrième degré implique un passage obligatoire devant le juge, avec une déchéance du droit de conduire à la clé quand bien même vous n’étiez que piéton au moment des faits !

Les différentes catégories de passage à niveau

Dans l’arrêté royal du 02/08/77, il existait cinq grandes catégories de systèmes à fermeture.

catégorie barrière signal routier à distance signal à proximité signal lumineux
Passages à niveau publics
1re cat. 1 complète ou deux partielles A41 croix de saint André (A45, A47) feux rouges clignotants et feu blanc lunaire
2e cat. 1 partielle du côté droit dans le sens suivi A41 croix de saint André (A45, A47) feux rouges clignotants et feu blanc lunaire
3e cat. sans barrières A43 croix de saint André (A45, A47) feux rouges clignotants, feu blanc lunaire facultatif
4e cat. sans barrières A43 croix de saint André (A45, A47) aucun feux
5e cat. sans barrières A43 pas de croix de saint André aucun feux

L’arrêté ministériel du 20/12/17 vient compléter la documentations officielle. Il existe désormais trois grandes catégories: les systèmes à fermeture complète composé de 2 barrières, celles à 4 barrières et les systèmes à fermeture partielle.

Les mesures de sécurité et la signalisation sont plus ou moins importantes en fonction des lieux, du trafic, du danger… Par exemple, il est pratiquement impossible de trouver un passage à niveau sans barrière au cœur d’une grande ville. Inversement, il n’est pas nécessaire d’installer un dispositif poussé dans un lieu reculé en campagne dont les lieux sont pratiquement pas fréquentés. À l’heure actuelle, 94 % des passages à niveau situés sur le domaine public sont dotés de signalisation active (barrières et/ou signal sonore et lumineux), tandis que les autres sont équipés de panneaux routiers.

Barrières complètes ou partielles ?

On trouve essentiellement des passages à niveau avec des demi-barrières. C’est un choix volontaire d’Infrabel. En cas de fermeture complète du passage à niveau, il existe toujours un risque que des véhicules soient coincés entre les barrières et qu’ils ne puissent s’échapper.

Nouveau signal sonore en 2014

Au début du mois de septembre 2014, Infrabel a annoncé le remplacement progressif de l’ancienne sirène mécanique omnidirectionnelle par une alarme électronique directionnelle. Plus stridente, elle a le double avantage d’être plus audible sans importuner les riverains grâce à son mode de diffusion limité. En 2016, tous les passages à niveau avec sirène, devraient avoir été remplacé par le “son qui sauve”.

En cas d’accident sur les voies ferrées

Lors d’un accident sur les rails, les passages à niveau passent automatiquement en “grande alarme”; les barrières se ferment, les signaux lumineux rouges clignotent et le signal sonore retentit. Il faut alors attendre l’équipe technique pour désactiver le système. Sauf que ça peut prendre beaucoup de temps. Les piétons, ne comprenant pas toujours ce qui se passe et finissent par traverser en se disant que le feux dysfonctionnent.

Tresspassing

Le 8 juillet 2016, c’est une fin de journée bien remplie pour ces deux jeunes animateurs de plaine de vacances ‘Jeunesse et santé’ (!). Les enfants sont bien rentrés. Ils ne leur reste plus qu’à aller rechercher leurs effets personnels dans un local situé de l’autre côté du chemin de fer, en gare d’Haversin près de Ciney. Alors que tous les autres moniteurs passent dans le passage sécurisé installé sous les voies, les deux jeunes de 17 et 19 ans choisissent de franchir les voies en surface. D’après le témoignage des riverains, il n’est pas rare d’apercevoir des personnes traverser les lieux pour gagner quelques secondes et s’éviter un détour. Malheureusement, le train les a happés mortellement.