Une demande de permis international à la commune

Le permis belge ou le permis européen belge est valable dans toute l’Espace Économique Européen ainsi que les pays avec lesquels la Belgique a conclut des accords bilatéraux comme la Suisse. Si l’on souhaite un permis valable en dehors de l’Union européenne, il convient au préalable de se renseigner sur la validité de son permis belge/européen dans le pays de destination. Si ce permis ne suffit pas, la demande pour un permis international (AR 23/03/98) doit être faite auprès de sa commune de résidence. Il suffit de satisfaire aux conditions imposées (ne pas être sous le coup d’une déchéance par exemple), de présenter son permis de conduire belge valide, sa carte d’identité et de s’acquitter du tarif exigé. Les tarifs ont été fixés dans un arrêté royal mais les communes peuvent ajouter un surcoût. Le permis international est accessible entre 20 et 30 euros. En principe, il est valable dans le monde entier avec des exceptions comme la Chine. Sa validité est de trois ans à partir de sa délivrance (ou avant si le permis belge prend fin endéans les 3 ans).

Circuler avec son permis national et international

Ce permis international est en quelque sorte une copie de son permis original, mais traduit dans quelques langues. Il n’a donc pas de valeur tout seul. Le conducteur à l’étranger doit être en permanence en possession des deux documents et les présenter en cas de contrôle où lors de la location d’un véhicule. À noter que le permis international n’est pas valable dans le pays de sa résidence ou celui où la demande à été faite. En cas de confiscation du permis par la police, c’est l’original qui sera toujours exigé.

Le SPF Mobilité a rédigé un document à destination des administrations: « Permis international ».