Sonia me demande si elle peut rouler en Vespa 125 cm³ avec son permis de conduire voiture (B) ? Il est vrai que pour les permis de conduire, les choses ne sont pas toujours simples. Pour rappel, une motocyclette au sens juridique est un véhicule à moteur à deux roues ou plus et qui dépasse les 50 cm³. Évidemment, il existe une multitude de modèles avec des puissances variables. Contrairement à une voiture, la moto exige une bonne maîtrise de son engin, davantage d’attention sur la route et de l’anticipation. En cas de chute, le conducteur est directement exposé et n’est pas protégé par une carrosserie. Raison pour laquelle, le législateur a voulu segmenter le permis moto. Un jeune apprenti ne pourra pas rouler immédiatement avec la plus grosse des cylindrées (permis A). L’accès progressif l’oblige à passer un premier permis (A1) puis un deuxième (A2) après deux ans pour terminer sur le permis moto toutes cylindrées (A). L’accès direct permet lui d’obtenir le permis sans passer par ces intermédiaires mais il faut être plus âgé pour l’obtenir.

Permis AM (anciennement A3) — Il concerne les cyclomoteurs de classe B. Dans le langage courant, on les appelait mobylettes. Aujourd’hui, on parle davantage de scooters mais ça peut aussi être des quadricycles légers comme ces petites voitures sans permis. La cylindrée ne doit pas dépasser les 50 cm³ et la vitesse est limitée 45 km/h. Valable à partir de 16 ans. Le permis AM est une catégorie européenne et il est valable dans toute l’Union européenne ce qui n’était pas le cas avec l’ancienne dénomination (A3).

Les cyclomoteurs de classe A sont ceux qui ont une cylindrée de maximum 50 cm³ mais dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h. Même si l’immatriculation est obligatoire, il n’y a pas d’examen pour ce type de permis.

Ceux qui disposent d’un permis auto (B), peuvent conduire un cyclomoteur (classe A ou B). Ceux qui ont passé le permis à 16 ans auront une mention sur le permis AM.

Permis A1 — Ici, on passe à des engins un peu plus puissants sans être de foudres de guerre. La cylindrée maximale est de 125 cm³. Il faut obligatoirement avoir 18 ans. Ceux qui ont le permis B après le 1er mai 2011, peuvent conduire ce type de moto à condition de suivre 4 h de formation en auto-école. Il n’y a ni examen théorique ou pratique. Cette spécificité belge (code 372 sur le PC) n’autorise ces motards qu’à rouler en Belgique. Pour ceux qui ont le permis avant cette date, cette formation est facultative. Ils obtiennent un permis A1 sans restrictions.

Permis A2 — Après deux ans d’expérience, ou l’âge de 20 ans, le conducteur peut passer au permis A2. Il donne accès aux motos d’une puissance maximale de 35 kW.

Permis A — C’est le plus gros permis qui donne accès à toutes les cylindrées. Il n’est accessible qu’à l’âge de 24 ans pour les motos qui dépassent 35 kW ou 22 ans pour ceux qui ont le permis A2 depuis au moins 2 ans. Autrement dit, les jeunes qui veulent le permis A le plus rapidement possible, doivent passer le A1 à 18 ans, puis le A2 deux ans plus tard puis le permis A à 22 ans.

Les détenteurs d’un permis B avant la fin de 1988 peuvent conduire n’importe quel cyclomoteur et n’importe quel type de motos sans devoir passer un permis spécifique. Il est évidement conseillé de suivre une formation pour ceux qui n’ont aucune base.