Vous en connaissez déjà un rayon avec le précédent article « Tout savoir sur les pneus ». Cette fois, on voit en détails les pneus hiver. Ils sont particulièrement adaptés aux températures en dessous des 7°C. On les conseille à l’automne et en hiver puisqu’ils conviennent à la neige, aux faibles températures mais aussi à la pluie. Contrairement aux pneus été qui ont tendance à durcir avec le froid et perdre de l’adhérence, les pneus hiver se composent d’un plus grand nombre de rainures, plus profondes et plus larges¹. La gomme est particulièrement adaptée au froid. Plus tendre, elle adhère mieux à la route. Quelques avantages:

  • réduction importante de la distance de freinage, au moins 10 % à partir de 15°C
  • pas plus bruyant que sa version été (ce n’était pas le cas il y a une dizaine d’années)
  • plus performant par temps de pluie, neige, verglas…

¹ On croit souvent à tort que les rainures servent à améliorer l’adhérence. Elles servent avant tout à évacuer les saletés de la route, l’excédent d’eau, la neige… Pour preuve, les pneus de F1 sont lisses et adhèrent pourtant parfaitement sur sol sec.

❖ Utiliser des pneus été en hiver, la bonne solution ?

En Belgique, près d’un conducteur sur deux estime nécessaire de faire le changement de pneumatiques. Pourtant, ils sont moins nombreux à mettre leur parole en pratique. Cela s’explique notamment par des périodes hivernales moins marquées avec rarement de la neige. Le budget est également un gros frein. Il faut compter environ 1.000 euros pour changer les 4 pneus, jantes comprises. Pour ces deux raisons, nous sommes nombreux à rouler avec nos pneus été en hiver.

L’autre solution est de mettre des pneus hiver en été. Dans ce cas, c’est encore pire évidemment. Il y a une consommation supérieure de 15 %. La gomme s’use aussi beaucoup plus rapidement surtout les pneus placés sur les roues motrices. En revanche, contrairement à ce qu’on entend parfois, il n’y a pas de risque d’éclatement.

❖ Quand faire le changement ?

Pour avoir un repère, on garde généralement ses pneus été pendant 7 mois de l’année: du mois d’avril à la fin octobre. Et 5 mois pour les pneus hiver: de novembre à fin mars. N’attendez pas juin pour réagir. Utiliser des pneus hiver en été c’est perdre tous les avantages et ne garder que les inconvénients des deux gommes.

❖ Changer deux ou quatre pneus ?

Les concessionnaires conseillent de faire le changement sur les 4 pneumatiques, plutôt que les deux pneus d’un même essieu. La raison est simple: les caractéristiques des gommes sont différentes et peuvent avoir un comportement routier imprévisible. Un changement global améliore l’adhérence du véhicule et en particulier en cas de virage ou de freinage. Cela représente évidemment un coût. Comptez 110 € par pneu et ajoutez 80 € de main d’oeuvre pour le montage et l’équilibrage. À moins d’opter pour des pneus directement montés sur jantes en acier. Il faut alors compter 80 € supplémentaires par pneu. Un total de 880 € sans compter le stockage des pneus été.

❖ Pneu hiver ou 4 saisons ?

Les vendeurs vous conseillent évidemment d’anticiper la période hivernale et d’installer des pneus hiver dès le mois de décembre. Contrairement à leur appellation, ils ne se destinent pas uniquement à un environnement enneigé mais convient dès que les conditions sont plus difficiles (froid, gel, pluie). Certaines personnes préfèrent retarder la pose de ces pneus. Soit parce qu’elles estiment que la météo ne justifie pas ce changement, soit pour faire des économies. Il existe une autre alternative: le pneu 4 saisons.

C’est un bon rapport qualité prix mais sa polyvalence ne lui permet pas d’exceller sur des besoins spécifiques. C’est un choix judicieux pour les petits conducteurs qui roulent moins de 20.000 km. Idem pour les personnes qui se limitent à rouler en ville là où les routes sont dégagées lors des chutes de neige contrairement à la campagne. Il faut aussi éviter de partir en vacances au sky avec des pneus 4 saisons ou de voyager dans des pays montagneux. Autre contre-indication, ces pneus sont à proscrire aux personnes qui stressent vite lors d’une petite glissade surtout sur des véhicules lourds ou à propulsion. Toutefois, des pneus 4 saisons de qualité peuvent être meilleurs en été que des pneus été bas de gamme. Ils sont également plus performants dans les conditions hivernales que des pneus été.

❖ Réglementation sur l’usage

Comme chaque année, certains politiques tentent d’imposer leur utilisation. L’hiver 2015-2016 a été tardif et il n’était pas utile de faire le changement en novembre mais plutôt vers le début janvier. Actuellement, la réglementation n’impose pas leur utilisation ni la période. Chacun est libre de rouler avec des pneus été toute l’année sans être en infraction. On estime qu’un belge sur 5 équipe son véhicule de pneus hiver. Évidemment, cette réglementation ne tient que sur le territoire belge. En Allemagne par exemple, on vous oblige à équiper votre véhicule de 4 pneus neige (ou 4 saisons) en cas de neige ou de verglas sous peine d’une amende.

❖ Caractéristiques du pneu hiver

Le pneu hiver se reconnaît au marquage officiel représentant un flocon à l’intérieur d’une montagne a trois pics (3 PMSF: 3 Peak Mountain Snow Flake). Il peut aussi être complété de la mention M+S (Mud Snow: boue et neige). Un pneu avec la seule mention M+S n’est pas un pneu neige mais un pneu destiné aux voitures tout terrain pour un usage toutes saisons, également sous la neige. S’il accroche correctement sur la neige fraîche grâce aux sculptures spécifiques, il tient à peine mieux qu’un pneu été sur sol verglacé.

❖ Pneu hiver pour vélos

Enfin, il existe des pneus hiver pour les deux roues et plus particulièrement les scooters et les motocyclettes. Ils sont un peu plus chers que les pneus normaux: entre 130 et 150 € les deux pneus. Ils permettent de gagner en adhérence sur sol mouillé. En revanche, ils ne sont pas très utiles en cas de neige.