Un des grands principes du Code de la route est la hiérarchie des prescriptions. Autrement dit: qui a priorité sur qui ? Tout en haut de la pyramide se trouve l’agent qualifié, ensuite on a la signalisation routière et enfin les règles de circulation.

❖ Signaux de priorité

Il arrive que la signalisation ou le marquage fasse défaut. Un bel exemple qui date depuis des années est cette absence de B1 sur le haut de la digue du Canal qui rejoint le boulevard Paepsem (cf. Google Map). Et quand je dis “des années” je n’exagère rien. On peut voir dans l’historique de Google Street View qu’en 2013 le signal céder le passage était bien placé au carrefour. En mai 2019, il n’y a plus de signal ! Depuis, malgré les annonces d’incident, rien n’a changé.

Le boulevard Paepsem est bien prioritaire grâce à son signal routier B15. Pour peu que l’élève loupe le premier signal, on lui dit de se référer au marquage au sol des intersections. En revanche, ceux qui montent la digue du Canal seraient dans leur droit de considérer l’intersection comme une priorité de droite. Laisser planer le doute sur une priorité n’est pas propice à garantir une de la sécurité et peut même provoquer des accidents.

Je suis repassé sur les lieux en juillet 2021. Le marquage est bien présent mais toujours pas de signal ! Or, ce qui fait force de droit c’est bien la signalisation. Les marques routières ne sont qu’un rappel. Évidemment, même en connaissant ce principe de base, les gens sont relativement prudents et cèdent le passage. En cas d’accident, la Région bruxelloise pourrait être mise en cause dans la mesure où le signalement a déjà été fait sur FixMyStreet et rien n’a été fait pour résoudre le problème.

Before After

 

Dans d’autres endroits, la conformité de la signalisation ne tient plus la route. C’est souvent le cas suite à des travaux de voirie ou en cas d’accident avec le mobilier. Le gestionnaire de voirie oublie de remettre les lieux en bonne et due forme.

❖ Les emplacements PMR

Ces lieux sont souvent évoqués par les riverains. Bien que le sujet soit moins grave en termes de sécurité routière et n’intéresse pas vraiment les élèves au permis de conduire, on rencontre parfois des emplacements parfaitement délimités par un marquage mais sans signal. Souvent, la personne à l’origine de l’emplacement a déménagée et la commune a retiré le panneau sans effacer ou recouvrir le marquage. Il peut aussi être question d’une nouvelle demande et le panneau n’a toujours pas été posé. Inversement, on trouve des emplacements sans encadrement mais avec le signal. Ceux-là sont assez vicieux car il suffit d’être un peu distrait pour ne pas le voir et se ramasser un PV !

emplacement pmr
emplacement PMR sans signal routier