Michel me demande par e-mail s’il est possible de remettre à neuf un plaque de l’ancien format. Il est vrai que ces plaques se détériorent vite; le blanc vire au gris, le rouge s’efface et le vernis réfléchissant se fissure. Résultat, la plaque n’est plus tout à fait lisible. Pour ces anciennes plaques, la DIV ne renvoie pas de duplicata mais une nouvelle plaque au format européen. Et ce n’est pas toujours au goût des plus anciens attachés à leur combinaison. Changer de plaque c’est aussi contraignant puisqu’il faut mettre à jour tout une série de documents (carte d’accès à un espace sécurisé, carte de stationnement). Au niveau du contrôle technique, il vérifie bien la plaque arrière mais uniquement la conformité (sceau de la DIV), lisibilité des caractères et l’éclairage. Concernant la lisibilité, la plaque peut être repeinte pour autant que ça soit fait proprement.

À ma connaissance, il n’existe pas de commerce pour restaurer son ancienne plaque en respectant les normes: typo, code couleur, rétroréfléchissant, résistant à l’eau… Confirmation du côté de la police de la route. Cela existe peut-être. On peut apercevoir sur les routes des plaques d’une autre génération avec un relifting fait maison. C’est plus ou moins bien fait.

plaque repeinte par superposition des caractères
plaque repeinte à la main

Il reste une solution coûteuse: investir 1.000 euros dans une plaque personnalisée… pour autant qu’elle soit disponible.