L’air conditionné (ou chauffage quand il s’agit de l’air chaud) est un mélange d’air réchauffé ou refroidit par le moteur et l’air extérieur. Il fonctionne un peu comme un ventilateur de salon et il ne peut pas descendre sous la température extérieure. En cas de fortes chaleurs, il ne sera pas d’une grande aide. En revanche, la climatisation permet de refroidir rapidement l’habitacle. Sur le véhicule, il est représenté par les lettres « A/C ». Le système fonctionne sur le même principe qu’un frigo. Pour refroidir l’air, le véhicule a besoin d’énergie qu’il pompe directement depuis le moteur. Pour s’en rendre compte, la climatisation se coupe à l’arrêt lorsque le Stop & Start est enclenché. Pour toutes ces raisons, on ne l’utilise que quand c’est vraiment nécessaire. En hiver, la clim permet de faire baisser le taux d’humidité et d’assurer un désembuage efficace et rapide. 

❖ Problèmes de santé

Sachez que l’air la climatisation produit de l’air sec. Il peut entraîner une irritation respiratoire, un écoulement nasal, des yeux secs, un dessèchement des muqueuses, des maux de têtes, etc. Ne dirigez pas le flux (chaud ou froid) vers vous,  encore moins en direction du visage. Orientez toujours les ouïes vers le bas. En été, il faut également éviter le choc thermique entre l’intérieur et l’extérieur. L’idéal est de ne pas avoir une différence de température de plus 7 °C. C’est parfois difficile à respecter quand la canicule dépasse les 35°C à l’extérieur. Coupez la clim quelques minutes avant sa destination.

❖ Des conseils pour limiter son utilisation

En cas de canicule, la batterie est fortement sollicitée pour rafraîchir l’air ambiant. Les batteries plus anciennes lâchent à ce moment. Pour limiter l’utilisation de la clim, on peut prendre quelques habitudes. Ranger son véhicule à l’ombre ou utiliser un pare-soleil pour le parebrise s’il n’est pas possible de l’abriter des rayons du soleil. De retour à la voiture, ouvrir les portières pour laisser s’échapper l’air chaud. Conduire quelques minutes, fenêtres ouvertes. Remonter toutes les fenêtres et activer la climatisation. Pour faire des économies, on peut aussi opter pour la circulation interne de l’air, sans oublier de la couper de temps en temps.

Pour un fonctionnement optimal, la climatisation doit fonctionner au moins 15 minutes par mois, été comme hiver. Le filtre à pollen (ou à climatisation) situé généralement près de la boîte à gants, doit être changé tous les 20.000 km. Il filtre le pollen, mais aussi de nombreux allergènes et particules polluantes contenues dans l’air extérieur. Un bon entretien évite les mauvaises odeurs d’un filtre encrassé.

Une voiture avec climatisation consomme plus d’énergie soit environ 5 % (± 1 l par 100 km et 0,5 l sur autoroute). C’est toujours moins qu’une voiture qui roule les fenêtres ouvertes. De plus, les filtres bien entretenus permettent de capter les émissions de CO2, les particules fines et les allergènes.

❖ Comment ça marche ?

L’air est rafraîchi grâce à un système de compression de décompression d’un gaz frigorifique. Dans un premier temps, le gaz est compressé grâce à un… compresseur. Une compression a pour conséquence d’augmenter la température du gaz. Il faut alors le refroidir grâce à un condenseur qui va également le déshydrater et le débarrasser de ces impuretés. Ensuite, le détenteur refroidit encore l’air en diminuant la pression. Enfin, le gaz passe dans l’évaporateur avant de revenir au compresseur.

L’entretien de la clim se fait uniquement par du personnel qualifié, car le fluide frigorifique est dangereux et peut causer des dégâts importants si les mesures de sécurité ne sont pas prises.