Certains véhicules sont équipés d’un ou plusieurs gyrophares de couleur jaune-orange. Je ne parle pas ici du gyrophare portatif facultatif mais des feux généralement fixés sur le dessus du véhicule. Ils sont principalement utilisés pour annoncer un danger (travaux sur autoroute) ou pour annoncer une gêne de la circulation (collecte des immondices, véhicule de police en stationnement sur la chaussée, véhicule large et encombrant). Ils ne donnent aucun priorité par rapport aux autres usagers.

L’article 32.2 donne quelques cas comme la dépanneuse, le tracteur agricole ou encore les véhicules requis par le Ministère public ou la police en cas d’incident sur la route. On trouve une réponse plus détaillée dans le Règlement technique des véhicules automobiles à l’article 28,§2,1°,c,5°.

  • Les dépanneuses sur les lieux du dépannage et pendant le remorquage.
  • Les véhicules dont la largeur dépasse 3 m.
  • Les tracteurs agricoles dès que l’éclairage est requis¹ sur les voies publiques comportant plus de deux bandes de circulation. Rien n’interdit à un agriculteur d’utiliser son gyrophare ou feu clignotant en toutes circonstances.
  • La police fédérale, la police locale, les services requis par le ministère public (corbillards, véhicules d’experts, procureur du Roi) lorsqu’ils circulent sur la bande d’arrêt d’urgence pour se rendre sur le lieu d’un incident sur autoroute ou route pour automobiles.
  • Les véhicules d’assistance routière peuvent utiliser ces feux.
  • Les véhicules de construction et d’entretien des routes puisqu’ils constituent un danger pour la circulation.
  • Les véhicules de service de ramassage des immondices puisqu’ils constituent une gêne pour la circulation.
  • Les véhicules automobiles lents à usage agricole.
  • Les véhicules utilisés pour le transport exceptionnel ainsi que les véhicules accompagnateurs.
  • Les véhicules des forces armées désignés par le Ministre de la Défense nationale.

À titre exceptionnel, le ministre des Communications peut autoriser d’autres véhicules à être munis d’un ou de deux feux jaune-orange clignotants.

Un véhicule faisant partie de l’une de ces catégories doit être équipé de ce gyrophare et aucune autorisation n’est requise pour l’installation (cf. FAQ sur les feux du SPF Mobilité). Pour les autres véhicules, je ne pourrais pas dire avec certitude si une autorisation préalable est requise. Le mieux est de demander à sa commune ou à la police locale de son quartier.


¹ Entre la tombée et le lever du jour ainsi qu’en toute circonstance où il n’est plus possible de voir distinctement jusqu’à une distance d’environ 200 m.