Depuis 2017, j’utilise l’application YellowBrick. L’opérateur est présent sur de nombreuses communes bruxelloises¹. Il permet de payer son stationnement sans devoir se rendre à l’horodateur. C’est une grande souplesse: on commence et on stoppe la transaction à tout moment. Une belle avancée par rapport au payement physique via les horodateurs.

❖ Les avantages

  • démarrage rapide d’une transaction via l’application
  • payement à la minute = consommation réelle
  • détection automatique des horodateurs grâce à la géolocalisation
  • plus besoin de monnaie ou de carte bancaire
  • plus le stress d’être dans les délais ou la crainte d’une redevance
  • historique détaillé de toutes les séances de stationnement
  • possibilité d’ajouter plusieurs véhicules

Je n’ai pas mis que l’enregistrement est gratuit puisqu’il s’agit en réalité d’une pratique marketing bien connue pour donner l’impression d’offrir un avantage au nouvel utilisateur.

❖ Les inconvénients

  • accès à internet indispensable
  • enregistrement long et fastidieux
  • carte de crédit obligatoire ou domiciliation
  • lors d’un enregistrement, aucune possibilité de rappel (comme dans Seety)
  • n’est pas disponible sur tout le territoire bruxellois¹
  • quelques bugs lors des contrôles
  • frais de 0,30 € pour chaque transaction
  • par de ticket gratuit inclus
  • mise en demeure rapide en cas de non payement

Au final, j’ai mis un terme avec l’opérateur. Suite à un problème technique lors d’une transaction, j’ai reçu une mise en demeure. C’est plutôt violent comme communication surtout pour un ticket non payé d’une vingtaine d’euros il y a moins de trois semaines.

Face à la prolifération des applications mobiles pour le payement du stationnement, la Région a prévu de les réunir dans ce qu’elle appelle le Bipass.


¹ Anderlecht, Bruxelles-Ville, Etterbeek, Everre, Forest, Ixelles, Jette, Molenbeek, Saint-Josse, Schaerbeek, Woluwé-St-Pierre et Uccle.