Habitant Bruxelles, le tram m’est familier. Très utile au centre de la capitale pour déplacer un grand nombre de personnes. On le trouve aussi dans d’autres grandes villes comme Anvers ou Gand et évidemment à la côte belge. Avec ses 67 km de voies ferrées, le tramway du littoral est le plus long parcours au monde ! Je ne parlerez que de Bruxelles puisque je ne connais pas suffisamment les autres réseaux.

Dépassement du tram

L’article 16.9 stipule que le dépassement s’effectue à droite. C’est la règle générale. Je ne sais pas vous, mais moi ça m’intrigue. Prenons la rue Steyls à Laeken. Les voies ferrées occupent tout l’espace de la chaussée à double sens. Les automobilistes circulent sur les rails. Pour dépasser le tram, il n’y a pas 36 solutions; il faut le faire par la gauche et non par la droite.

Voies ferrées établies sur la chaussée

Lorsque la chaussée est plus large, on trouve des accotements réservés au stationnement. Un exemple avec la chaussée d’Haecht à Schaerbeek. À nouveau, le dépassement se fait à gauche.

Voies ferrées sur la chaussée

Sur une chaussée à sens unique, le dépassement se fait à gauche comme n’importe quel autre véhicule. La seule exception concerne la remontée d’un tram en panne… ce qui est assez rare. En principe, le rapatriement se fait vers le dépôt le plus proche.

Je ne saurais dire qui à écrit le texte juridique, mais c’est sans doute l’oeuvre d’un néerlandophone. Les trams circulant sur une large chaussée n’est pas vraiment la norme à Bruxelles.

Tram, sens unique

À Bruxelles, quand la largeur de la chaussée le permet, on préfère cantonner les trams dans des espaces protégés du reste de la circulation. Cela leur permet de ne pas être en interaction avec le flux de la circulation et de mieux gérer la vitesse commerciale. Aussi, des refuges permettent aux voyageurs de sortir du tram en toute sécurité et ne pas être exposés directement aux voitures. Les tramways circulent soit sur des sites spéciaux franchissables (annoncés à chaque carrefour par le signal F18), soit sur des sites propres empêchant physiquement les automobilistes de les utiliser. Un site spécial franchissable ne fait pas partie de la chaussée mais appartient à la même voie publique.

dépassement du tram, rue royale à Bruxelles

Le plus souvent, le SSF qui permet la circulation des trams se situe au milieu. Parfois, on en trouve à droite. À ma connaissance, il n’en existe pas à gauche mais je peux me tromper.

site spécial franchissable à droite

Confinés dans des espaces propres, les automobilistes sur la chaussée ne se soucient pas des trams. Naturellement, les voitures remontent et dépassent les trams sans trop se poser de question. Ce n’est évidemment pas un dépassement au sens juridique. Même si le SSF ou le site propre se situe sur la même voie publique, ils ne font pas partie de la chaussée. À ces endroits, les automobilistes longent ou remontent. Il n’y a aucune précaution à prendre en dehors d’un changement de direction ou l’embarquement ou le débarquement des voyageurs.

Croisement du tram

Évidemment, si la question du dépassement du tram se pose, le croisement suit la même logique. Selon l’article 15.4, le croisement se fait à droite. Le croisement c’est bien la rencontre de deux véhicules circulant en sens opposé. Jusque là, rien d’anormal. Or, on dit que le croisement peut se faire à gauche s’il ne peut s’effectuer à droite en raison de l’exiguïté du passage, de la présence d’un véhicule à l’arrêt ou en stationnement ou de tout autre obstacle fixe. Je ne vois pas comment il pourrait se faire à gauche. J’ai posé la question à un spécialiste.

En région bruxelloise, il n’existe plus aucune situation où il faut croiser le tram par la gauche. A l’époque, il y avait un cas au cimetière de BXL à Evere, et un autre à Drogenbos à l’ancien terminus de la rue de l’Étoile. À Drogenbos, il n’y avait qu’un voie de tram sur un tronçon d’une centaine de mètres. Donc le tram circulait à droite jusqu’au terminus. Mais après, il devait repartir en contresens. Il se trouvait donc en face des voitures qui circulaient normalement à droite. Le croisement se faisait alors par la gauche sur ce petit tronçon de 100 m.— { E. Caelen }