À Bruxelles, le stationnement est géré soit par des sociétés privées, soit par les communes soit, par la Région. Depuis fin 2014, la Région n’autorise plus le renouvellement des contrats avec les opérateurs privés. Les communes doivent internaliser le stationnement ou léguer la matière à l’agence parking.brussels. Actuellement, la Région gère le stationnement au profit de nombreuses communes. À long terme, sa volonté est d’harmoniser les pratiques pour l’ensemble des 19 communes bruxelloises grâce à son Plan Régional de Politique du Stationnement (PRPS).

  • Berchem Ste-Agathe (décembre 2014)
  • Molenbeek (janvier 2015)
  • Ganshoren (décembre 2015)
  • Forest (avril 2016)
  • Anderlecht (octobre 2016)
  • Jette (janvier 2018)
  • Ixelles (janvier 2020)
  • Évère (janvier 2020)
  • Schaerbeek (janvier 2020)
  • Koekelberg (juin 2020)
En léguant la matière à la Région, les municipalités récupèrent 15 % des recettes. Inversement, elles doivent verser 15 % de leurs recettes à l’Agence du Stationnement. Certaines communes font de la résistance et veulent garder le contrôle de cette compétence. Je ne connais pas les véritables motivations mais on peut faire quelques suppositions: la commune maîtrise mieux ses recettes grâce à la gestion de son propre personnel, elle dirige la politique de mobilité comme elle l’entend, elle attribue des statuts privilégiés à certaines professions ou certains responsables politiques, elle se place en arbitre pour gérer les plaintes des plaignants, etc. En octobre 2019, la commune de Saint-Josse était disposée à céder le Stationnement à la Région mais en échange de recevoir 50 % des recettes (source: RTBF Info). À défaut d’accord, la commune a préféré garder la main mise.

Pour plus d’infos sur l’agence: Parking.brussels.