Angle formé par le plan d’une roue et la verticale. Le carrossage représente la valeur (généralement faible) de l’angle que forme l’axe de la fusée de cette roue avec le sol. Le carrossage est dit nul (ou neutre)  quand la roue est parfaitement verticale. Il est négatif quand le haut de la roue est incliné vers le centre de la voiture. Enfin, il est positif si le sommet de la roue est incliné vers l’extérieur. En principe, on ne touche pas à ce réglage. C’est le constructeur qui définit les valeurs en fonction du type de véhicule. Le poids de la voiture a tendance à modifier sensiblement l’angle et le carrossage vient le corriger. Avec le temps, cet angle peut changer. Il faut alors faire une géométrie du véhicule pour éviter une usure inappropriée des pneumatiques et garantir une bonne tenue de route. Contrairement au parallélisme, il n’est pas réglable à la main sur un véhicule ordinaire.

carrosage

Dans le domaine de la compétition, du drift ou du tuning, on utilise un carrossage négatif. Il permet des meilleurs appuis dans les virages puisque le transfert de masse se fait sur les roues extérieures. Ce sont elles qu’il faut soulager grâce à un carrossage négatif. L’usure se fait alors sur l’intérieur du pneu. L’adhérence à la route sur ce côté est meilleur. Et tant pis pour les roues à l’intérieur car elles ont un rôle secondaire. Sur un angle de carrossage positif, la voiture a tendance à sous-virer, c’est-à-dire partir tout droit dans les virages. La tenue de route est moins bonne puisque toute la gomme n’adhère pas à la route. Dès lors, le freinage est aussi moins efficace et l’usure se fait principalement sur l’extérieur du pneu.

tuning, carrossage négatif
tuning, carrossage négatif