À moto, cette notion est indispensable à comprendre. On la compare souvent à une toupie. Plus elle tourne vite, plus l’effet gyroscopique est important et plus la moto est stable. En revanche, il est plus difficile de changer de cap puisque la moto aura tendance à aller tout droit à cause de l’inertie. Inversement, à faible allure, l’équilibre est précaire puisque l’effet gyroscopique est faible. Il faut travailler sur la technique du regard et placer ses yeux là où on veut aller.