Taxe imposée aux véhicules en circulation sur la voie publique. Elle varie en fonction de la cylindrée et de la puissance fiscale. Contrairement à la taxe de mise en circulation unique, elle est due chaque année.  Certains véhicules sont exemptés: taxis, voitures d’auto-école, véhicules forains, oldtimer, véhicules immatriculés par un service public, ambulance, véhicules personnels des personnes invalides ou infirmes, les véhicules de plaques diplomatiques…

Télécharger le PDF pour Bruxelles: Taxe de circulation.

Une exonération de la taxe de circulation est possible pour:

  • les véhicules affectés exclusivement à un service public (armée, pompiers, services communaux)
  • les véhicules affectés au transport en commun de personnes
  • les véhicules à l’essai
  • les bateaux et canots
  • les véhicules agricoles
  • les cyclomoteurs et motocyclettes d’une cylindrée maximum de 250 cm³
  • les taxis et voitures données en location avec chauffeur
  • les véhicules mis à disposition d’un résident belge par un employeur étranger
  • les véhicules qui ne circulent qu’occasionnellement sur la voie publique (véhicules forains, véhicules d’auto-école, camions médicaux)
  • les véhicules des membres des missions diplomatiques et consulaires et véhicules des organismes internationaux
  • les véhicules immatriculés à l’étranger ou immatriculés temporairement en Belgique par des personnes domiciliées ou ayant leur résidence à l’étranger
  • les véhicules des organismes ou institutions qui sont exempts de tous impôts en vertu d’une loi organique (intercommunales).

(Source: SudPresse 22/11/2019)

Concernant les utilitaires, une taxe forfaitaire de 148,76 € est exigée en Wallonie, que ce soit un petit véhicule ou un pick-up de plus de 200 chevaux. La réforme fiscale de 2022 risque bien de changer la donne et de n’octroyer cet avantage que pour les indépendants en personne physique ou ceux en personne morale.