On en parle pas beaucoup et pourtant ils sont partout. Les signaux de la série E9 autorise le stationnement pour différentes catégories de véhicules. Certains, comme les E9e et E9f oblige de stationner en partie ou en totalité sur l’accotement ou le trottoir. Dans les grandes villes, le stationnement réservé aux titulaires de la carte “handicapé” s’est démultiplié. Dans ce cas, le E9 est complété du pictogramme du chaisard, soit directement sur le signal soit en additionnel. D’autres additionnels existe comme la durée de stationnement, le disque de stationnement, la mention “payant”.

La plupart des gens l’ignorent mais ces signaux n’héritent pas du statut de la zone. Autrement dit, en zone bleue ou en zone payante, les conducteurs sont exempts d’apposer respectivement leur disque de stationnement ou d’avoir un ticket de stationnement. Pour imposer la même réglementation de stationnement, le gestionnaire de voirie est obligé d’apposer un additionnel: soit le pictogramme du disque, soit le mention “payant”.

stationnement obligatoire en partie sur le trottoir, additionnel "payant"
stationnement obligatoire en partie sur le trottoir (zone payante)
emplacement réservé aux véhicules électriques (zone payante)
emplacement réservé aux véhicules électriques (zone payante)
emplacement réservé aux titulaires de la carte "handicapé" (zone payante)
emplacement réservé aux titulaires de la carte “handicapé” (zone payante)
début d'une zone de stationnement (zone payante)
début d’une zone de stationnement (zone payante)
zone résidentielle (zone payante)
zone résidentielle (zone payante)

Dans les quelques exemples ci-dessus, cela signifie que sur les illustrations 2, 3 et 5 les conducteurs sont exemptés de prendre un ticket.

On peut aussi se demander, à qui revient la compétence de contrôler ces emplacements. Bien entendu la police est toujours habilité à le faire. Pour le stationnement réservé à des catégories spécifiques, ce sont les agents constatateurs. Pour le E9a et E9 e, E9f et E9g ce sont les agents du contrôle du stationnement.

Dans le cas ci-dessous, le stationnement est autorisé en partie sur le trottoir et en partie sur la chaussée pour une durée de 30 minutes. Même si on se trouve en zone bleue, le signal déroge à cette obligation. C’est aux stewards de vérifier que ces véhicules respectent le délai en faisant deux ou plusieurs passages. En pratique ça reste compliqué à vérifier. Et même après deux passages, rien ne prouve que la voiture est restée au même endroit. Aussi, ces places sont la plupart du temps occupés par des personnes avec une carte de riverain.

stationnement max. 30 minutes (zone bleue)
stationnement max. 30 minutes (zone bleue)